Les convergences du web au coeur de la biennale du numérique | Livres Hebdo

Par Hervé Hugueny, le 15.11.2019 à 17h55 (mis à jour le 17.11.2019 à 19h53) Internet

Les convergences du web au coeur de la biennale du numérique

Emmanuel Brandl, responsable de la mission Enquêtes au pôle Prospective de l’Enssib - Photo DR

La biennale du numérique organisée par l’Enssib ouvre à Lyon ce lundi 18 novembre, pour deux jours de débats et d’échanges entre professionnels du livre, autour des convergences des normes, des formats et des données.

La cinquième édition de la biennale du numérique, organisée par l’Ecole nationale supérieure des sciences de l’information et des bibliothèques (Enssib) a enregistré plus de 400 inscrits pour les deux jours de débats organisés à Lyon les 18 et 19 novembre, sur un thème formulé en question : "Le web : vers une convergence des normes, formats, données ?"
 
"Depuis le début, l’intention est d’organiser un temps d’échange et de réflexion autour des transformations organisées par le numérique, dans le cadre d’une rencontre interprofessionnelle qui rassemble des éditeurs, des libraires, des bibliothécaires, des auteurs, des chercheurs, etc.", explique Emmanuel Brandl, responsable de la mission Enquêtes au pôle Prospective de l’Enssib, et chargé de l’organisation de la manifestation.
 
"Il s’agit d’une mutation entrainée par la généralisation des usages du web, qui prend la forme d’une convergence nécessaire des normes juridiques ou professionnelles, des formats, des données, et des métadonnées et de leurs échanges, pour améliorer la fiabilité, la visibilité et la circulation des contenus sur le web", ajoute-t-il. L’objectif de cette année est d’établir un panorama des enjeux, des conditions et des buts de cette convergence des bibliothèques, des librairies et des maisons d’édition vers le web, et des nouvelles relations que cela induit entre ces filières."

Deux journées d'interventions

Les deux journées alternent des interventions de chercheurs et d’enseignants, qui proposent une prise de recul et des tables rondes sur les aspects très concrets du thème de cette biennale. En ouverture, Philippe Bourdenet analysera l’interopérabilité des systèmes documentaires et en clôture Jean-Louis Soubret évoquera ses travaux sur l’innovation dans l’édition par le design thinking. Milad Doueihi, spécialiste des humanités numériques (titulaire de la chaire sur le sujet à Paris-Sorbonne) fait aussi partie des intervenants.
 
Les tables rondes traceront le cadre général des enjeux en fonction des filières, des services attendus, avant d’exposer plus spécifiquement ce qui concerne l’édition et la librairie. Puis, elles examineront la nature des collaborations interprofessionnelles entraînées par cette convergence (notamment autour du Prêt numérique en bibliothèque, PNB), l’élaboration des normes et standards numériques, et le cas particulier des bases de données (notamment de la base Electre).
 
Ces deux journées sont aussi l’occasion de présenter des outils ou services fonctionnels, dans le cadre d’ateliers : cette année, les nouveaux services de l’Institut national de l’audiovisuel (INA), la présentation du portail en ligne Mir@bel, le moteur de recherche Bookagoria et l’interface Bibliotouch. Un prix de l’innovation numérique en bibliothèque sera également remis. Le programme est établi avec un comité d’organisation de 16 personnes, représentant tous les métiers du livre, rappelle Emmanuel Brandl.

Sur les mêmes thèmes (1 article)

close

S’abonner à #La Lettre