Education

Les éditeurs scolaires s'inquiètent des inégalités d'équipement de la voie professionnelle

Photo EDUCATION NATIONALE

Les éditeurs scolaires s'inquiètent des inégalités d'équipement de la voie professionnelle

Crédits manquants, tablettes inadaptées, manuels indisponibles: la filière professionnelle, en pleine réforme, souffre des arbitrages budgétaires des collectivités.

J’achète l’article 1.50 €

Par Vincy Thomas,
Créé le 10.06.2020 à 11h00,
Mis à jour le 10.06.2020 à 11h01

L'association Les éditeurs d'Education s'alarme du manque de moyens pour les étudiants en filières professionnelles alors que la réforme du ministère de l'Education nationale, lancée il y a deux ans, se met en place. "Afin de soutenir l’excellence de la voie professionnelle, il est indispensable d’assurer un équipement complet en outils pédagogiques structurés et conformes aux nouveaux programmes pour la totalité des élèves de la voie professionnelle jusqu’à la première session du nouveau Baccalauréat professionnel en juin 2022" rappelle l'association.

"La réforme prévoit un renouvellement complet des enseignements généraux pour l’ensemble des CAP et Bacs professionnels. Ce sont au total huit manuels – imprimés ou numériques – qui étaient indispensables à la rentrée 2019, pour accompagner et soutenir les enseignants dans la mise en oeuvre de cette réforme, pour les élèves de première année de CAP et ceux de Seconde professionnelle. Pour cette classe, s’ajoutent également un à deux manuels dédiés aux nouvelles familles de métiers" précisent les éditeurs scolaires.

Or, seulement 30% de l'équipement nécessaire aux élèves de la voie professionnelle est aujourd'hui à disposition. La gratuité des manuels dans le cadre de la réforme du baccalauréat et du lycée général et technologique a souvent contraint les régions à des arbritrages budgétaires défavorables à la voie professionnelle. De plus, les tablettes mises à disposition, et souvent préférées aux ordinateurs, sont parfois inadaptées aux spécificités de certaines filières professionnelles.

Les éditeurs d'Education demandent que toutes les régions complètent les crédits manquants "pour combler cet écart de traitement entre les élèves de la voie professionnelle et ceux de la voie générale et technologique."





Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités