Ils se lancent

Les éditions Atelier les éclaireurs : repenser le voyage

Entre production locale, diffusion de proximité et réflexion sur le temps long en voyage, les éditions L'Atelier des éclaireurs inscrivent leur travail dans la thématique écologique. - Photo L'Atelier des éclaireurs

Les éditions Atelier les éclaireurs : repenser le voyage

En inaugurant leur catalogue avec la collection « Relire le monde », parue en mai dernier, les éditions Atelier les éclaireurs souhaitent « ré-enchanter le voyage » à travers la redécouverte d'écrivains classiques, adeptes, par la force des choses, du « slow-tourisme ».

J’achète l’article 1.5 €

Par Elodie Carreira,
Créé le 17.07.2023 à 16h28 ,
Mis à jour le 20.07.2023 à 09h15

« Aujourd’hui, 95% de la population se précipite sur 5% de la planète ». Ce constat de Catherine Foulsham, fondatrice des éditions Atelier les éclaireurs, a été le point de départ de la création de la maison, basée à proximité de Lyon. Journaliste depuis une trentaine d’années, dont quinze comme spécialiste en tourisme, l’éditrice a constaté qu'« avec le phénomène de sur-tourisme, on ne sait plus voyager ». Avec Atelier les éclaireurs, et notamment sa collection « Relire le monde », Catherine Foulsham espère ainsi « créer un objet éditorial qui ré-enchanterait le voyage, avec des écrivains dont la qualité littéraire réactiverait l’imaginaire ».

Comme beaucoup d’autres, Catherine Foulsham a profité du confinement pour donner vie à ses idées, réalisant une formation de deux ans pour devenir éditrice multisupports. « J’ai reçu les clés nécessaires pour affiner le projet et m’atteler à la création de la structure grâce à mes propres fonds », raconte-t-elle. Jouant de son réseau journalistique et de son expérience de rédactrice en chef, elle constitue rapidement une équipe composée d’auteurs, d’un directeur artistique et d’une correctrice-relectrice. « J’ai eu une chance inouïe, tout le monde a suivi mon concept avec beaucoup d’enthousiasme ».

« Les écrivains nous réapprennent à voir le monde tel qu’il est » 

En seulement quelques mois, l’éditrice donne vie à trois titres, tous fabriqués localement et tirés à 1000 exemplaires : La Sicile, Maupassant et moi ainsi que La Bretagne, Flaubert, Du Camp et moi sont rédigés par la journaliste et autrice Marie-Hélène Fajardo-Chaplain tandis que Chamonix, Dumas et moi est élaboré par la fondatrice. Ces textes, réédités dans leur intégralité ou partiellement, sont enrichis d’une carte, de commentaires à caractère touristique et d’un carnet de curiosités, comme autant d’éléments venant « relier le récit historique à la réalité d’aujourd’hui et situer géographiquement le lecteur sur les territoires explorés ».

Au centre des œuvres, les écrivains sont choisis sur une période entre 1830 et 1950 et doivent répondre à certains critères. « Ils sont non seulement des précurseurs du slow-tourisme par la force des choses, mais ils ont également ce que j’appelle une acuité au monde. Pour eux, tout fait partie du voyage. Ils s’émerveillent de tout et nous réapprennent, de fait, à voir le monde tel qu’il est », explique l’éditrice. Sous forme de lectures de destination, les écrits de ces figures classiques, « presque intimidantes » de la littérature, seraient ainsi rendues « plus sympathiques et plus abordables »

L’avis est en tout cas partagé par la trentaine de libraires chez qui l’éditrice (qui assure elle-même sa diffusion et sa distribution) a déposé les ouvrages, ce qui l’amène à vouloir déployer la collection avec cinq à six titres par an, dont une très prochaine parution sur Pierre Loti et l’Égypte.

Les dernières
actualités