Cinéma

Les frères Sisters, La douleur et Astérix dans la course aux Césars

Mélanie Thierry est Marguerite Duras dans "La douleur"

Les frères Sisters, La douleur et Astérix dans la course aux Césars

La 44e cérémonie des César a révélé ses nominations. Quelques adaptations sont citées plusieurs fois.

J’achète l’article 1.50 €

Par Vincy Thomas,
Créé le 23.01.2019 à 11h52,
Mis à jour le 23.01.2019 à 15h48

La 44e cérémonie des César aura lieu le 22 février. Les nominations ont été dévoilées ce matin, avec deux films en tête, Le grand bain et Jusqu'à la garde, qui récoltent 10 citations chacun.

Dans la catégorie adaptation, on retrouve ces deux favoris. Le grand bain est inspiré d'un documentaire suédois, et Jusqu'à la garde est l'adaptation d'un court-métrage du réalisateur Xavier Legrand.
Face à eux, on retrouve Les frères Sisters de Jacques Audiard, tiré du roman de l’auteur canadien Patrick deWitt (traduit par Emmanuelle et Philippe Aronson) publié chez Actes Sud en 2012. Le western, qui cumule 9 nominations, est aussi nommé dans les catégories meilleur film et meilleur réalisateur.
Les chatouilles, qui repart avec 5 nominations, est l'adaptation de la pièce de théâtre Les chatouilles ou La danse de la colère par son auteure Andréa Bescond, qui s'est inspirée de son propre vécu d'enfant abusée sexuellement. La pièce est parue aux éditions Les Cygnes en 2015.
Enfin, La douleur, huit fois nommé (dont film, réalisateur et actrice), est la transposition par
Emmanuel Finkiel du roman de Marguerite Duras, écrit à partir des Cahiers de la guerre de l'écrivaine. Le livre est un recueil d'histoires mélangeant observations personnelles et récits imaginaires publié chez P.O.L en 1985 et en poche chez Folio en 1993.

D'autres adaptations ont reçu des nominations dans diverses catégories comme Mademoiselle de Joncquières (6 nominations),
d'après un conte de Denis Diderot, Histoire de Mme de La Pommeraye, épisode de Jacques le fataliste. Un amour impossible, version cinématographique du roman de Christine Angot, publié par Flammarion en 2015, est cité 3 fois. Enfin, Astérix, le secret de la potion magique, gros succès en salle avec 3,7 millions d'entrées, affronte Dilili à Paris de Michel Ocelot et Pachamama de Juan Antin.





Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités