Les gagnants de la Rentrée littéraire 2019 | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 28.11.2019 à 16h21 (mis à jour le 29.11.2019 à 16h23) Bilan

Les gagnants de la Rentrée littéraire 2019

Amélie Nothomb

Livres Hebdo fait le bilan chiffré de la rentrée littéraire dans son numéro du 29 novembre.

En forme
Depuis la rentrée, le marché du livre poursuit une bonne dynamique, alors que la consommation en général se tasse. Avec une hausse de 42% du nombre d'exemplaires écoulés (soit 425 000 livres supplémentaires vendus), la rentrée 2019 est un très bon crû.

Le match des éditeurs
En nombre de titres classés parmi les 55 meilleures ventes, le groupe Madrigall (Gallimard, Flammarion, P.O.L) s'impose avec 15 titres, devant les groupes Hachette (11), Editis et Albin Michel (8 chacun). Par maison, c'est Albin Michel qui domine (près de 384000 exemplaires cumulés), devant Gallimard.

Amélie Nothomb en tête
Cette hiérarchie se retrouve aussi dans le Top 55 des romans les plus vendus. Avec 189 327 exemplaires, Soif d'Amélie Nothomb est le roman le plus acheté de la rentrée, selon le classement GFK/Livres Hebdo. Cela représente près de la moitié des ventes de son éditeur. L'auteure n'avait pas atteint de telles ventes depuis Le fait du prince en 2008. Elle devance le prix Renaudot, La panthère des neiges de Sylvain Tesson (Gallimard), et le prix Goncourt, Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon de Jean-Paul Dubois (L'Olivier). Un premier roman - Le bal des folles, de Victoria Mas (Albin Michel) - se place dans le Top 5, tandis que le premier roman étranger est Le cœur de l'Angleterre, de Jonathan Coe (Gallimard), par ailleurs vainqueur du palmarès Livres Hebdo des libraires dans le domaine étranger.

Presque égaux
L'an dernier, seuls 37% des romans classés dans les meilleures ventes de la rentrée étaient écrits par des écrivaines. Cette année, la proportion d'auteures monte à 44%, de Cécile Coulon, 29 ans, à Edna O'Brien, 88 ans. Une proportion qu'on retrouve également dans le Top 20 avec 8 romancières.



 
close

S’abonner à #La Lettre