Les jardins du roi, Ladygrey, My Old Lady et L’Armée des ombres dans les salles | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 05.05.2015 à 13h11 (mis à jour le 05.05.2015 à 14h00) Cinéma

Les jardins du roi, Ladygrey, My Old Lady et L’Armée des ombres dans les salles

Kate Winslet dans Les Jardins du Roi d'Alan Rickman. - Photo METROPOLITAN FILMEXPORT

Le 6 mai voit arriver dans les salles de cinéma une romance à l’ombre d’un roi, un drame où les conflits ont été mal cicatrisés, une comédie sur fond de fossé générationnel et social et la reprise d’un film polémique en son temps.

En salles le 6 mai, Les Jardins du Roi, réalisé par Alan Rickman (qui interprète le Roi Soleil dans le film), avec Matthias Schoenaerts et Kate Winslet, plonge les spectateurs dans la conception du fameux bosquet de Rocailles du Château de Versailles sur fond de romance (fantasmée) entre André Le Nôtre et une paysagiste émancipée, Sabine de Barra. S’il ne s’agit pas d’une adaptation, le scénario a puisé dans les nombreux livres consacrés au jardinier du roi. Les éditeurs avaient multiplié les parutions à l’occasion de l’exposition au Château de Versailles en 2013, célébrant son 400e anniversaire. Le catalogue de l’exposition, André Le Nôtre en perspectives a été publié par Hazan. Fayard a édité deux biographies: celle de Patricia Bouchenot-Déchin, André Le Nôtre: biographie, et celle d’Erik Orsenna, Portrait d’un homme heureux. Enfin Beaux-Arts éditions lui avait consacré un hors-série, Les Jardins incroyables de Le Nôtre.


 
Premier film du chef opérateur Alain Choquart, Ladygrey, avec Peter Sarsgaard et Jérémie Rénier, prend place dans l’Afrique du sud post-apartheid, au milieu de conflits anciens qui ressurgissent avec le temps au sein d’une communauté. Ladygrey s’est inspiré de deux romans d’Hubert Mingarelli: Une rivière verte et silencieuse (Points n°840) et La dernière neige (Points n°942).
 
Le dramaturge et scénariste Israël Horovitz, 76 ans, a choisi d’adapter pour sa première réalisation une de ses pièces de théâtre, That Old Lady, connue en France sous le titre de Très chère Mathilde, gros succès sur les planches en 2009 avec Line Renaud dans le rôle titre. Dans le film, intitulé My Old Lady, c’est la vénérable Maggie Smith qui reprend le flambeau, aux côtés de Kevin Kline, Kristin Scott Thomas et Stéphane De Groodt. Cette histoire de viager est parue à l’Avant-scène Théâtre.


 
Enfin, L’armée des ombres revient sur les écrans, 46 ans après sa sortie. Le film de Jean-Pierre Melville, avec Lino Ventura, Paul Meurisse, Jean-Pierre Cassel et Simone Signoret, avait créé la polémique lors de sa sortie. Ce récit sur la Résistance et l’Occupation avait été mal perçu dans une France tout juste remise de Mai 68 et de plus en plus critique vis-à-vis de De Gaulle. L’Armée des ombres est à l’origine un roman de Joseph Kessel, publié fin 1943 chez Charlot à Alger. Il est aujourd’hui disponible chez Pocket (n°2643) et, sous forme d’extraits choisis, en version parascolaire chez Hatier.

Sur les mêmes thèmes (1 article)

close

S’abonner à #La Lettre