FIBD

Les lauréats du prix René Goscinny 2021

Les lauréats du prix René Goscinny 2021

Le Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême récompense Jean-David Morvan et Madeleine Riffaud, dans la catégorie "Meilleur scénariste", ainsi que Raphaël Meltz et Louise Moaty, dans la catégorie "Jeune scénariste".

Par Dahlia Girgis ,
Créé le 23.11.2021 à 13h20 ,
Mis à jour le 23.11.2021 à 14h41

Le Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême a dévoilé, mardi 23 novembre, les lauréats du prix René Goscinny dans les catégories "Meilleur scénariste" et "Jeune scénariste", catégorie nouvellement créée. L'annonce de ce nouveau prix bicéphale s'est déroulée lors de la présentation de l’édition 2022 du Festival au Palais de la Porte dorée à Paris. Les deux prix ont été décernés à des bandes dessinées historiques et biographiques.

JD Morvan et Madeleine Riffaud, lauréats René Goscinny 2021 - "Meilleur scénariste"

Le lauréat René Goscinny 2021 dans la catégorie "Meilleur scénariste" récompense Madeleine, résistante.Volume 1, La rose dégoupillée avec les dessins de Dominique Bertail, le scénario de Jean-David Morvan et Madeleine Riffaud , ainsi que les archives de Eloïse de La Maison (Dupuis). L'album, sélectionné dans plusieurs listes de prix cet automne, n'est pas retenu en Sélection officielle pour le Fauve d'or du FIBD.

Paru le 20 août dernier, l'album retrace la vie de Madeleine Riffaud, figure de la Résistance qu'elle rejoint en 1942, à Paris. Elle prend le nom de Rainer en hommage au poète Rainer Maria Rilke. Amie de Pablo Picasso, de Paul Eluard et de Hô Chi Minh, elle devient grande reporter après la guerre, s'engageant contre le colonialisme. Dans ce premier volume, elle évoque son enfance et son adolescence sous l'Occupation.

Raphaël Meltz et Louise Moaty, lauréats René Goscinny 2021 - "Jeune scénariste"

La première édition du prix "Jeune scénariste" est décérné à Des vivants : le réseau du Musée de l'homme, 1940-42 avec le scénario de Raphaël Meltz et Louise Moaty, ainsi que les dessins de Simon Roussin (2024), et par ailleurs sélectionné pour le Fauve d'or d'Angoulême.
 
Paru le 8 octobre, l'ouvrage se situe en été 1940, dans la France occupée. Au Musée de l'homme, un groupe d'ethnologues pose les bases d'un premier mouvement de résistance. Anatole Lewitsky, Boris Vildé, Yvonne Oddon et les autres participent à la publication du journal clandestin Résistance et organisent l'évasion de prisonniers vers l'Angleterre, avant d'être trahis et exécutés. Texte basé sur les témoignages des membres du réseau.

Décerné par un jury composé notamment d’Anne Goscinny, d’Aymar du Chatenet, d’un représentant du Festival International de la Bande dessinée d’Angoulême et du Château de Malbrouck (Moselle), le prix a récompensé à la fois un scénariste confirmé et un scénariste en devenir n’ayant fait paraître pas plus de trois albums.

Les dernières
actualités