Tendances

Les lectures de l'été 2021 en 5 thèmes

Photo HÀ NGUYỄN

Les lectures de l'été 2021 en 5 thèmes

« Cinq livres à dévorer cet été », « trois poches pour la plage », « la sélection de la rédaction »… Les conseils de lectures fleurissent dans les magazines chaque été. Livres Hebdo a dégagé les thèmes favoris et récurrents de cette cuvée 2021. 

J’achète l’article 1.50 €

Par Pauline Gabinari,
Créé le 04.08.2021 à 14h21,
Mis à jour le 04.08.2021 à 15h00

Rares sont les journaux qui n’ont pas publié de prescriptions littéraires pour l’été. Au delà des ouvrages liés à la pandémie et des best-sellers trustant les premières places des meilleures ventes, quelles sont les grandes tendances de lecture cette année ? 
 
  • Révolutionnaires !

La révolte gronde sous les pins parasols. A explorer sous un angle historique avec L’exécution du roi de Jean-Clément Martin (Perrin, recommandé par Antoine Baecque dans Le Monde des livres) ou davantage fictionnel dans Maritime de Sylvie Tanette (Grasset, signalé dans Le Figaro et Télérama), les prescripteurs encouragent la lecture rebelle. 

Libération fixe l’insurrection avec un essai, Les Quichottes : voix de la Laponie espagnole de Paco Cerdà chez La contre-allée. Le document nous plonge dans une région d’Espagne abandonnée par les pouvoirs publiques où les habitants prennent les armes de la revendication territoriale.

Les classiques ne sont pas oubliés avec La conjuration des imbéciles de John Kennedy Toole (Robert Laffont) et la révolution sociale que son « héros » essaie tant bien que mal de réaliser (prescription de France Culture). La tendance est suivie par les meilleures ventes qui hissent à la 31e place du classement beaux livres, La Commune de 1871 expliquée en images de Laure Godineau (Le Seuil). 
 
  • Jardin chéri

Entre le besoin de « se mettre au vert » entre déconfinement et beaux jours, le jardin est un thème récurrent de l’été. Le Figaro l’évoque avec le roman illustré de Meir Shalev, Mon jardin sauvage chez Gallimard. Xavier Houssin s'attache également aux fleurs et aux brouettes dans Le Monde des livres avec la « chronique minuscule des hasards et des enchantements » que lui évoque l’ouvrage d’Anne Guglielmetti, Deux femmes et un jardin (Interférences).

Côté meilleures ventes, Vivre avec la terre, manuel des jardiniers-maraîchers chez Actes Sud et la ferme du bec Hellouin (Perrine et Charles Hervé-Gruyer) se retrouve 17e au classement des meilleures ventes de beaux livres alors même que sa parution date de 2019. 
 
Illustration de Meir Shalev, dans Mon jardin sauvage, Gallimard
 
  • Souvenirs de cinéma 

Cet été, le cinéma se déguste en souvenirs. Le très plébiscité Billy Wilder et moi (respectivement prescrit par Les Échos et Le Monde des livres) monte à la 24e place du classement des meilleures ventes de romans. Écrit par Jonathan Coe et paru chez Gallimard, le récit éclaire les mémoires d’un réalisateur vieillissant. Le pendant réaliste du livre apparait dans les recommandations du Figaro à travers les Mémoires de David Niven, un acteur surnommé « le cerveau d’Hollywood » (Séguier).

Xavier Monnier est également mis en valeur par France culture pour son enquête sur l’un des plus célèbres festivals de cinéma du monde, Cannes confidentiel : sexe drogues et cinéma chez Robert Laffont. On se décentre un peu du cinéma chez Libération mais on reste dans des souvenirs d’écrans. Le quotidien prescrit le roman Téléréalité d’Aurélien Bellanger (Gallimard), une sorte de mythologie de Loft Story en 2001.    
 
  • Mieux faire l’amour 

Palmiers et petits parasols semblent encourager les prescripteurs à aborder le sexe de façon didactique cet été. RTL et Terra Femina, qui consacrent chacun un article aux livres liés à la sexualité, mentionnent des ouvrages d’apprentissage tel que Connais-toi toi-même, guide d’auto-exploration du sexe féminin (Clarence Edgard-Rosa, La Musardine, RTL), Rituels de femmes pour dévoiler les trésors de la sexualité (Maeva Poornima, Courrier du livre, RTL), La sexualité féminine de A à Z (Ovidie, La Musardine, Terrafemina) ou encore Le sexe et l’amour dans la vraie vie (Clémentine du Pontavice et Ghada Hatem-Gantzer, First Éditions, Terrafemina). 

Libération prend un angle plus politique, le marxisme-hédonisme comme passerelle vers l’orgasme, en recommandant l’essai de Kristen Ghodsee, Pourquoi les femmes ont une meilleure vie sexuelle sous le socialisme (Lux). Enfin, le manuel de Jüne Plã chez Marabout, Jouissance club, continue de faire des adeptes en passant à la 8e place du classement des meilleures ventes de livre pratique. 
 
Illustration de Jüne Plã dans Jouissance club, Marabout
 
  • La France et les Français

Les restrictions compliquant les vols à l’autre bout du monde en sont surement pour quelque chose, la France est à l’honneur cet été. On la retrouve dans les traditionnels livres de recettes (On va déguster la France, 2e meilleure vente en beaux livres, La cuisine française, 12e) mais aussi dans des ouvrages invitant au voyage (Voir le monde sans quitter la France, 15e meilleure vente en beaux livres, Atlas historique de la France, recommandation Bibliobs).

Dans son essai L’art d’être français (Bouquin), Michel Onfray explique de son côté aux jeunes philosophes et aux étudiants sa conception du sentiment national. Le livre est 7dans le classement des meilleures ventes essais. Le Figaro s’engage aussi sur les routes de l’Hexagone avec Les tribulations d’un français en France de Philibert Humm. Un ouvrage publié par Le rocher, où son auteur part à la rencontre de ceux qui habitent le pays. 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités