Proclamation

Les Prix 30 millions d’amis 2018 pour Solange et Peter Singer

Ina Mihalache (Solange te Parle) - Photo BRUNETOL - LICENCE CC-BY-SA 3.0

Les Prix 30 millions d’amis 2018 pour Solange et Peter Singer

La vidéaste et actrice Solange est récompensée pour son livre Autoportrait en chienne paru chez L’Iconoclaste. La traduction française de Théorie du tube de dentifrice de Peter Singer publié chez Goutte d'or remporte le prix essai.

Par Nicolas Turcev,
Créé le 20.11.2018 à 19h10,
Mis à jour le 22.11.2018 à 10h09

Le jury du 36e prix littéraire 30 millions d’amis a été attribué à l’humoriste et écrivaine canadienne Solange, de son vrai nom Ina Mihalache, pour son récit intime Autoportrait en chienne paru en août chez l’Iconoclaste. Elle succède à Michel Jullien, primé en 2017 pour Denise au Ventoux (Verdier).

A travers une série de vignettes, celle qui s’est fait connaître grâce à sa chaine Youtube "Solange te parle" raconte son quotidien de vidéaste parisienne et explore ses sujets de prédilection comme le rapport au corps, la féminité, la séduction ou la mort. Son précédent ouvrage, Très intime (Payot, 2017), avait créé la polémique en 2017 : plusieurs femmes citées dans le livre disaient ne pas avoir donné leur consentement avant la publication.

Dans la catégorie essai, la traduction française par Anatole Pons de Théorie du tube de dentifrice du philosophe Peter Singer publié chez Goutte d’or a été récompensé. Originellement paru en 1998 aux Etats-Unis sous le titre de Ethics Into Action (Rowman & Littlefield), cette biographie du militant de la cause animale Henry Spira dresse le mode d’emploi de l’activisme animal, revendiqué aujourd’hui par des associations de défense des animaux comme L214. L’an dernier, Charles Foster l’avait emporté avec Dans la peau d’une bête (Lattès, traduit de l’anglais par Thierry Pielat).

Comme le Goncourt, le jury du prix 30 millions d’amis se réunit chez Drouant à Paris. Il est composé de Reha Hutin, Michel Houellebecq, Frédéric Lenoir, Didier Decoin de l’académie Goncourt, Jean-Loup Dabadie et Frédéric Vitoux de l'Académie française, Irène Frain, Didier van Cauwelaert et Teresa Cremisi.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités