Proclamation

Les prix du Centre Méditerranéen de littérature

Gérard de Cortanze - Photo © DR

Les prix du Centre Méditerranéen de littérature

Une salve de prix attribués par le CML, dont le tout nouveau Prix des écrivains gastronomes, vient de couronner Gérard de Cortanze, Javier Cercas, Bernard Pivot et Jean-François Piège.

Par Marie-Christine Imbault,
Créé le 27.05.2014 à 16h37,
Mis à jour le 27.05.2014 à 17h00

Le Prix Méditerranée 2014 a été décerné jeudi à Gérard de Cortanze pour L’an prochain à Grenade (Albin Michel). Le Prix Méditerranée étranger est allé à l’écrivain espagnol Javier Cercas pour Les lois de la frontière (Actes Sud).
 
Créé en 1984 par le Centre méditerranéen de littérature, ce prix –dont le jury réunit des membres de l’Académie française et de l’Académie Goncourt, des journalistes et des éditeurs– récompense chaque année des auteurs français et étrangers inspirés par la Méditerranée.

Gérard de Cortanze est l’auteur de 70 livres traduits en vingt langues. Il a obtenu le Prix Renaudot en 2002 pour Assam.

L’An prochain à Grenade raconte la vie extraordinaire de Gâlâh, une jeune fille juive séfarade, et celle de son peuple au travers de dix siècles de persécutions.

Javier Cercas est né en 1962 à Caceres. Ses romans, traduits dans une vingtaine de langues, ont tous connu un large succès international. Anatomie d’un instant a été consacré livre de l’année 2009 par El Pais.

Son roman, Les lois de la Frontière, reconstitue l’épopée d’un jeune caïd de Gérone dans l’Espagne postfranquiste. La radiographie passionnante d’une génération. A partir de témoignages inventés, Javier Cercas démystifie le romantisme de la délinquance.

Le Prix Nikos Gatsos a par ailleurs été attribué à Guy Béart pour Le grand chambardement (Cherche Midi).

Le Prix Méditerranée des Lycéens a quant à lui distingué Héloïse Guay de Bellissen pour son premier roman Le roman de Boddah (Fayard).

Organisateur de tous ces prix, le Centre Méditerranéen de Littérature (CML) vient par ailleurs de créer le prix des Ecrivains gastronomes, une nouvelle récompense destinée à couronner des romans, des essais, dictionnaires, livres de cuisine ou livres sur le vin.
 
Sa première édition vient de couronner Bernard Pivot et le chef étoilé Jean-François Piège pour leurs ouvrages respectifs Le Dictionnaire amoureux des vins illustré (Plon/Flammarion) et Jean-François Piège (Flammarion).

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités