L’historien français Tzvetan Todorov est mort | Livres Hebdo

Par Amélie Boutet, le 07.02.2017 à 18h00 (mis à jour le 08.02.2017 à 09h31) Disparition

L’historien français Tzvetan Todorov est mort

Tzvetan Todorov - Photo JI-ELLE/CC

L'essayiste et historien d’origine bulgare s’est éteint le mardi 7 février à Paris, à l’âge de 77 ans.

L'essayiste, historien français des idées, sémiologue et critique littéraire d’origine bulgare, Tzvetan Todorov, est mort le mardi 7 février à Paris, à l'âge de 77 ans. Il "est décédé entouré de ses proches le 7 février 2017, victime des complications d’une maladie neurodégénérative (AMS). Il venait de finir son dernier livre, Le Triomphe de l’artiste", a indiqué sa fille dans une courte déclaration transmise à l'AFP.  Flammarion, qui édite cet essai sous titré "La révolution et les artistes Russie : 1917 - 1941", vient d'avancer sa publication, envisagée en mars, au 14 février.  

Auteur de plus d'une quarantaine d'essais, il a été couronné par six prix dont le prix La Bruyère et le prix de la Critique, décernés par l'Académie française en 2001 et 2011. Son essai Insoumis sera réédité au Livre de poche le 15 février. 

Né le 1er mars 1939 à Sofia en Bulgarie, Tzvetan Todorov a fui le régime communiste au début des années 1960 pour poursuivre à Paris ses études et devenir docteur en psychologie en 1966. Il fut directeur de recherches honoraire au CNRS de 1968 à sa mort et dirigea entre 1983 et 1987 le Centre de recherches sur les arts et le langage, une unité mixte de recherches CNRS-EHESS. En 1970, il fonde avec le chercheur français Gérard Genette la revue d'analyse et de théorie littéraire Poétique. Il a été marié avec la romancière franco-canadienne Nancy Huston jusqu'en 2014.

Insoumis

Auteur prolifique, ce linguiste de formation a mené de nombreuses recherches sur l'expérience totalitaire. Tzvetan Todorov a notamment publié Les ennemis intimes de la démocratie en mars 2014 au Livre de poche, Face à l'extrême, un essai sur les camps totalitaires paru chez Seuil en janvier 1994, ou encore Mémoire du mal, tentation du bien sur les thèmes du nazisme et du communisme, publié au Livre de poche en février 2002. 

Son ouvrage Insoumis, paru à l'automne 2016 chez Robert Laffont, sera réédité le 15 février au Livre de poche. Il dresse les portraits de huit hommes et femmes qui tous, dans des contextes différents, ont choisi de ne pas se soumettre et de s'opposer sans faire usage de la violence: Esther Hillesum, jeune déportée à Auschwitz, la résistante Germaine Tillon, Boris Pasternak, Alexandre Soljenitsyne, Nelson Mandela, Malcolm X, l'historien israélien Marshall Darrow Shulman et le lanceur d'alerte Edward Snowden.
close

S’abonner à #La Lettre