L'IFLA veut sensibiliser l'ONU au rôle des bibliothèques | Livres Hebdo

Par Véronique Heurtematte, le 30.04.2014 à 18h42 (mis à jour le 30.04.2014 à 19h00) IFLA

L'IFLA veut sensibiliser l'ONU au rôle des bibliothèques

Logo du Congrès de l'IFLA 2014

En présentant le congrès qui se tiendra à Lyon en août prochain, la présidente de l’International Federation of Library Associations and Institutions (IFLA) a annoncé mercredi 30 avril le lancement d’une déclaration établissant que "l’accès à l’information renforce le développement dans tous les pays".

"Les bibliothèques ont un impact sur la société en favorisant l’égalité des chances et en fournissant un accès équitable à l’éducation et l’apprentissage tout au long de la vie, à la recherche et l’innovation, à la culture et aux loisirs" : lors de sa conférence de presse à la Bibliothèque nationale de France (BNF) à Paris mercredi 30 avril, Sinikka Sipilä, présidente de l’IFLA (International Federation of Library Associations and Institutions) a réaffirmé sa conviction que les bibliothèques jouent un rôle crucial dans la construction d’une société plus juste et « soutenable ».
 
En visite en France pour présenter le congrès de l’IFLA qui se déroulera à Lyon du 16 au 22 août, Sinikka Sipilä a annoncé le lancement lors du congrès d’une déclaration baptisée « Déclaration de Lyon », qui établit que "l’accès à l’information renforce le développement dans tous les pays".

Tous les acteurs de la société civile sont invités à signer cette déclaration dont l’objectif est d’interpeller les Etats membres de l’ONU au moment où cette dernière élabore son agenda pour le développement post-2015.

"Cette déclaration est très importante pour l’IFLA, a souligné Sinikka Sipilä. Elle permettra de présenter à l’ONU une position commune sur le rôle de l’accès à l’information". Après sa conférence de presse à la BNF, la présidente de l’IFLA devait rencontrer la ministre de la culture, Aurélie Filippetti.

3000 participants attendus au congrès
 
Sur le thème "Bibliothèques, citoyenneté, société : une confluence vers la connaissance", le congrès devrait rassembler plus de 3000 participants en provenance d’une centaine de pays. Un congrès très international, donc, mais qui sera aussi l’occasion de faire la part belle à la francophonie, a indiqué Bruno Racine, président de la BNF.

Georges Képénékian, premier adjoint au maire de Lyon, délégué à la culture, s’est réjoui quant à lui que, 25 ans après le congrès qui s'était tenu à Paris, l’IFLA ait choisi Lyon, "ville du livre depuis la Renaissance" pour revenir en France.
 
Créée en 1927, l’IFLA, qui compte 1400 membres présents dans 150 pays, est la principale organisation internationale représentant les intérêts des bibliothèques et services d’information. Il existe 320 000 bibliothèques publiques dans le monde, dont 230 000 dans les pays en voie de développement, plus d’un million de bibliothèques scolaires, 420 612 bibliothèques universitaires et 700 000 bibliothécaires.
close

S’abonner à #La Lettre