Avant-critique Roman graphique

Ludovic Debeurme, "La cendre et l'écume" (Cornélius) : La terre du fils

Ludovic Debeurme, "La cendre et l'écume" (Cornélius) : La terre du fils

La cendre et l'écume - Photo © Ludovic Debeurme

Ludovic Debeurme, "La cendre et l'écume" (Cornélius) : La terre du fils

Ludovic Debeurme se livre à un autoportrait tortueux et poignant, qui interroge l'héritage immatériel laissé par les parents.

J’achète l’article 1.5 €

Par Benjamin Roure,
Créé le 28.09.2022 à 14h00

Auteur à l'univers à la fois très cérébral et très sensible, Ludovic Debeurme a longtemps tisonné les relations parents-enfants, le thème de la maladie mentale, au sens large, et la question de la paternité. Notamment dans les tourments adolescents de Lucille et Renée (Futuropolis, 2006 et 2011), ou dans le diptyque aux allures de conte Les trois fils et Un père vertueux (Cornélius, 2013 et 2015). Ou encore dans sa trilogie fantastique Epiphania (Casterman). Cette fois, l'auteur se retourne sur son propre passé, cherchant dans sa nouvelle vie à la campagne des réminiscences de son histoire familiale. Dans une branche, une poutre, un mur de briques, dans les yeux de sa propre fille, il revit un moment d'intimité avec son père ou sa mère, et creuse un peu plus profondément en lui pour trouver un sens caché, une direction, un lien invisible.

Il y a d'abord son père, artiste peintre qui le poussa à dessiner, puis à se rebeller en rejetant les crayons au profit de la musique et la guitare manouche. Ludovic Debeurme le brosse en vieillard suffoquant, alcoolique et acariâtre, mais le met aussi en scène enfant au sein d'un foyer dur. Il fantasme la légende familiale, dans les tranchées ou les troquets de Tourcoing, lors d'actions de résistance contre les nazis. Il y a ensuite sa mère, femme discrète mais têtue, terrassée par un cancer et dont les derniers sourires furent pour sa petite-fille posée sur son lit. L'auteur découvre aussi des bribes de la trajectoire de sa grand-mère, qui vécut une histoire d'amour lesbien à peine dissimulée. Page après page, le puzzle généalogique se complète, au gré d'anecdotes qui signifient beaucoup mais qui interrogent tout autant.

De son pinceau fluide et précis, Ludovic Debeurme convoque sa mémoire de manière extrêmement sensitive, par le goût d'un rocher au chocolat, l'odeur de la clope, le toucher d'un bambou ou le son d'une guitare. Une véritable prouesse, en dessin. Dans une narration déliée, sans case, où tout s'enchaîne sans rupture presque comme dans un rêve, il mêle réflexions personnelles, souvenirs et questionnement intime, revisitant le genre autobiographique avec grâce dans un album toujours juste et touchant.

Ludovic Debeurme
La cendre et l'écume
Cornélius
Tirage: 3 500 ex.
Prix: 27,50 € ; 296 p.
ISBN: 9782360811717

Les dernières
actualités