Mario Vargas Llosa premier écrivain étranger "pléiadisé" de son vivant | Livres Hebdo

Par Pierre Georges, le 07.01.2016 à 16h03 (mis à jour le 07.01.2016 à 19h00) Edition

Mario Vargas Llosa premier écrivain étranger "pléiadisé" de son vivant

Photo © MORGANA VARGAS LLOSA

Le 24 mars, le romancier péruvien fera son entrée dans la collection de la Pléiade, chez Gallimard. Avant lui, 16 auteurs français avaient connu la même consécration de leur vivant. 

A l'âge de 79 ans, le romancier péruvien Mario Vargas Llosa deviendra en mars prochain le premier écrivain étranger à être publié de son vivant dans la prestigieuse collection de la Pléiade, chez Gallimard.

Depuis sa création en 1931, la collection sur papier bible et aux couvertures finement dorées a accueilli de leur vivant 16 écrivains français, d'André Gide à Jean d'Ormesson. 
  • André Gide, Pléiade en 1939, mort en 1951
  • André Malraux, Pléiade en 1947, mort en 1976
  • Paul Claudel, Pléiade en 1948, mort en 1955
  • Henry de Montherlant, Pléiade en 1955, mort en 1972
  • Roger Martin du Gard, Pléiade en 1955, mort en 1958
  • Julien Green, Pléiade en 1972, mort en 1998
  • Saint-John Perse, Pléiade en 1972, mort en 1975
  • René Char, Pléiade en 1983, mort en 1988
  • Julien Gracq, Pléiade en 1989, mort en 2007
  • Eugène Ionesco, Pléiade en 1991, mort en 1994
  • Marguerite Yourcenar, Pléiade en 1982, morte en 1987
  • Nathalie Sarraute, Pléiade en 1996, morte en 1999
  • Claude Lévi-Strauss, Pléiade en 1996, mort en 2009
  • Milan Kundera, Pléiade en 2013
  • Philippe Jaccotet, Pléiade en 2014
  • Jean d'Ormesson, Pléiade en 2015

Mario Vargas Llosa rejoint ainsi un club très fermé. Huit de ses romans, répartis en deux volumes, seront publiés par Gallimard le 24 mars, dans une édition bénéficiant d'une traduction révisée et publiée sous la direction de Stéphane Michaud, avec les collaborations d'Albert Bensoussan, d'Anne-Marie Casès, d'Anne Picard et Ina Salazar.

Journaliste, romancier et essayiste, Mario Vargas Llosa est l'auteur d'une trentaine d'ouvrages dont La ville et les chiens, La tante Julia et le Scribouillard, La fête au bouc... Il a reçu, en octobre 2010, le prix Nobel de littérature. L'Académie suédoise avait alors salué "sa cartographie des structures du pouvoir et ses images aiguisées des résistances, révoltes, et défaites des individus". 

D'autres auteurs comme Borges, Jean Giono, Jean-Paul Sartre et Claude Simon ont failli être publié de leur vivant dans la Pléiade. Au moment de leur mort, des volumes étaient en cours d'élaboration, avec leur accord. 

Outre les Œuvres romanesques de Mario Vargas Llosa, la Bibliothèque de la Pléiade publiera, lors du premier semestre 2016, des œuvres d'Henry James (25 février), de Jules Verne (15 avril) et de Shakespeare (le 11 mai).
close

S’abonner à #La Lettre