Mario Vargas Llosa s'inquiète pour l'avenir de la littérature

Morgana Vargas Llosa

Mario Vargas Llosa s'inquiète pour l'avenir de la littérature

Le prix Nobel de littérature 2010 se méfie de l'appauvrissement de l'enseignement public et des innovations technologiques qui pourraient conduire à une « banalisation de la littérature ».

Par Julie Rocha-Soares ,
avec jrs, avec afp Créé le 15.04.2015 à 21h00

Mario Vargas Llosa a exprimé sa crainte face à l'avenir de la littérature, son domaine de prédilection, lors d'une conférence dans le cadre d'une manifestation culturelle sur les « Frontières de la pensée » à Porto-Alegre (Brésil).

A force de vulgarisation des contenus, le livre électronique mènerait à une « banalisation de la littérature ». Selon l'écrivain, la situation est à comparer avec la télévision « merveilleuse création technologique, qui, pour arriver à plus de gens a vulgarisé ses contenus ». Avant de préciser : « Il dépend de nous d'imposer que le livre électronique conserve la richesse de contenu qu'a eu tout au long de l'histoire le livre de papier ».

Quant à l'enseignement public, « son appauvrissement a octroyé à l'enseignement privé, auquel pour des raisons économiques n'accède qu'une minorité, un rôle prépondérant dans la formation des dirigeants politiques et des professionnels », a indiqué le prix Nobel de littérature 2010.

Et de rappeler : « Les lettres et les arts ont constitué jusqu'à maintenant le dénominateur commun de la culture, l'espace où est rendue possible la communication entre les êtres humains malgré la différence des langues, des croyances et des époques ».






15.04 2015

Les dernières
actualités