Marvel licencie un dessinateur accusé de messages "antisémites" et "antichrétiens" | Livres Hebdo

Par Cécilia Lacour, avec Le Monde, le 12.04.2017 à 16h42 (mis à jour le 12.04.2017 à 17h00) Etats-Unis

Marvel licencie un dessinateur accusé de messages "antisémites" et "antichrétiens"

L'une des cases contreversées de X-Men Gold. - Photo MARVEL

Le dessinateur indonésien Ardian Syaf a été mis en cause sur les réseaux sociaux pour des messages jugés "antisémites" et "antichrétiens" cachés dans le premier numéro de la série X-Men Gold, publié le 5 avril par l'éditeur de bande dessinée américain.

Marvel a licencié le dessinateur indonésien Ardian Syaf, accusé par plusieurs lecteurs sur les réseaux sociaux d’avoir caché des messages jugés "antisémites" et "antichrétiens" dans les planches du premier numéro de la série X-Men Gold, publié le 5 avril.
 
Dès la publication de ce "comics", des internautes ont interpellé Marvel pour leur signaler la présence de plusieurs symboles dans une image. Le chiffre 212, symbolisant le jour d'importantes manifestations qui ont eu lieu le 2 décembre dernier en Indonésie contre le gouverneur de Djakarta, Basuki Tjahaja Purnama, d’origine chinoise et de confession chrétienne, accusé d’avoir blasphémé l’Islam lors d’un meeting, est visible sur une devanture de magasin. Le chiffre 51, évoquant le verset 5:51 du Coran stipulant qu’il ne faut pas faire "des chrétiens et des juifs des alliés" et que le gouverneur a appelé à ne pas respecter, apparaît sur le tee-shirt d’un des personnages.

Sur la même case, les fans de X-Men dénoncent également la présence du mot "Jewelry" (bijou) à côté du personnage juif Kitty Pryde. Ce mot est partiellement caché par le visage du personnage et seul reste "jew" (juif). Plus loin, le super-héros Colosseus porte également un tee-shirt griffé de "QS 5:51" pour "Quran Surah 5:51", l’appellation entière du verset controversé. 



Selon Le Monde, Ardian Syaf a reconnu s’être servi de la bande dessinée pour glisser des messages politiques. Mais, sur Facebook, il se défend d’avoir fait preuve d’antisémitisme et d’antichristianisme. Il affirme: "Ce sont les nombres de la justice. Ce sont les nombres de l’amour. Mon amour pour le saint Coran. Mon amour pour le dernier prophète, le messager. Mon amour pour Allah, le seul dieu. Mes excuses pour tout ceci, puisse Dieu vous bénir, je vous aime tous". Sa page a depuis été désactivée.

"En opposition avec les valeurs" de Marvel
 
Dans un communiqué repris par le webzine américain Paste Magazine, Marvel indique ne pas avoir eu connaissance de ces messages politiques, ajoutant que ces références sont en "opposition directe avec les valeurs d’intégration que Marvel Comics et les X-Men promeuvent depuis leur création".

Après le licenciement du dessinateur, dont le poste sera réattribué "dans les prochaines semaines" selon le communiqué, Marvel assure que ces symboles seront retirés de la bande dessinée dès les prochaines réimpressions ainsi que de ses éditions numériques.
 
Marvel annonce toutefois que le travail d’Ardian Syaf sera toujours visible dans les numéros 2 et 3 de la série X-Men Gold, les planches ayant été envoyées à l’imprimeur. En revanche, les numéros 4, 5 et 6 seront dessinés par R. B. Silva et les numéros 7, 8 et 9 par Ken Lashley.
close

S’abonner à #La Lettre