NOMINATION

Neuf nouveaux présidents de commission au CNL

La façade du bâtiment du CNL, rue de Verneuil, à Paris - Photo HANNAH ASSOULINE

Neuf nouveaux présidents de commission au CNL

Le Centre national du livre annonce la nomination de neuf nouveaux présidents de commission par la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot-Narquin.

J’achète l’article 1.50 €

Par Charles Knappek,
Créé le 13.10.2021 à 16h28,
Mis à jour le 13.10.2021 à 17h00

Neuf commissions du Centre national du livre (CNL) sur les 19 que compte l’instance changent de président. Les nominations, effectuées par la ministre de la Culture Roselyne Bachelot-Narquin sur proposition de la présidente du CNL, Régine Hatchondo, concernent quatre femmes et cinq hommes.

Maria Vlachou, directrice du département cessions de droits étrangers au Seuil, est nommée présidente de la commission Extraduction - Sciences et Sciences humaines. Passée par les éditions de la RMN et de l’EHESS, Maria Vlachou est entrée aux PUF en 2010 où elle a dirigé le service de cessions de droits à partir de 2013, avant de reprendre en 2016 la direction du service de cessions de droits étrangers, dérivés et audiovisuels du groupe Humensis. Elle a rejoint le Seuil en 2019.

Laure Adler, journaliste, écrivaine et essayiste, est nommée présidente de la commission Histoire - Sciences de l’homme et de la société. Ancienne directrice de France Culture de 1999 à 2005, Laure Adler a aussi travaillé aux éditions Payot, Denoël, Plon ou Grasset. Elle dirige depuis 2018 la collection « Puissance des femmes » chez Stock. Sur France Inter, elle présente depuis 2016 l’émission "L’heure bleue" du lundi au jeudi à 20 heures ; elle est aussi chroniqueuse sur France 5 dans l’émission "C ce soir" présentée par Karim Rissouli.

Maylis de Kerangal, écrivaine, est nommée présidente de la commission Roman. Auteure d’une quinzaine de fictions, récits ou nouvelles essentiellement parus chez Verticales, Maylis de Kerangal a été récompensée par de nombreux prix, parmi lesquels le prix du Roman de l’Etudiant France Culture/Télérama et le Grand Prix du livre RTL-Lire pour son roman Réparer les vivants.

Catherine Marnas, directrice du Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine, est nommée présidente de la commission Théâtre. Fondatrice en 1986 avec Claude Poinas de la Compagnie Parnas, elle a mis en scène de multiples pièces d’auteurs classiques et contemporains.

François Gèze, qui fut président-directeur général des Éditions La Découverte (nées dans le sillage des Éditions Maspero) de 1982 à 2014, est nommé président de la commission Économie numérique. Administrateur du Centre français d’exploitation du droit de copie (CFC), qu’il a présidé de 1996 à 1999, François Gèze est aussi membre fondateur et administrateur de l’Association pour le développement de la librairie de création (ADELC). Au Syndicat national de l’édition (SNE), il préside également le groupe universitaire où il intervient en particulier sur les problématiques en lien avec l’open access.

Marc-Antoine Mathieu, plasticien, graphiste et scénographe, est nommé président de la commission Bande dessinée. Il est l’auteur de plusieurs bandes dessinées et d’essais. En octobre 2020 il a publié L’hyperrêve (Delcourt).

Maxime Decout, professeur à Aix-Marseille université et membre junior de l’IUF, est nommé président de la commission Littérature classique et critique littéraire. Il est l’auteur de plusieurs essais, dont Éloge du mauvais lecteur paru chez Minuit en 2021.

Etienne Klein, physicien et philosophe des sciences, est nommé président de la commission Littérature scientifique et technique. Directeur de recherches au CEA, il est membre de l’Académie des technologies et anime tous les samedis sur France Culture l’émission « Science en questions ».

Bruno Karsenti, philosophe, enseignant et directeur d’études à l’EHESS, est nommé président de la commission Philosophie, psychanalyse et sciences des religions. Spécialiste de la tradition sociologique et anthropologique, ses travaux se sont focalisés sur la question juive, et sur les rapports entre religion et politique dans l'Europe actuelle.

Les 19 commissions du CNL, paritaires, sont nommées pour trois ans. Elles se réunissent trois fois par an pour étudier les dossiers de demandes d’aides et émettre un avis soumis à la présidente du CNL. En 2020, le CNL a examiné 3 470 demandes d’aide au titre de ses dispositifs courants, hors demandes de labellisations ou d’agréments.


 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités