Un mois avec 20 « indés »

Nevicata : L'attractif

Paul-Erik Mondron, fondateur de Nevicata. - Photo © CROOY/NEVICATA

Nevicata : L'attractif

Ils sont passionnés, engagés, autofinancés, localement enracinés... A l'occasion de la parution du LH Le magazine de mai, consacré au Nouvel esprit "indé", Livres Hebdo vous propose de découvrir chaque jour un éditeur qui compose la foisonnante galaxie indépendante.

Par Cécilia Lacour,
Créé le 28.05.2021 à 15h00,
Mis à jour le 28.05.2021 à 18h32

Segment : Littérature de voyage

Qui : Auparavant éditeur chez Racine, en Belgique, Paul-Erik Mondron a lancé Nevicata en 2008 pour « traduire des ouvrages jamais édités en France ». Spécialisé dans la littérature de voyage, l'éditeur publie entre huit et dix titres par an d'histoire, d'anthropologie ou encore d'essais d'actualité. La maison est diffusée par CED et distribuée par Daudin pour la France et la Belgique.

Faits d'armes : Avec 70 titres publiés depuis son lancement en 2013, « L'âme des peuples » a sans nul doute été « un véritable tremplin ». Grâce à sa forte identité visuelle, cette collection, écoulée entre 130 000 et 150 000 exemplaires tous livres confondus, a permis à la maison de s'ouvrir à un « public plus féminin et plus jeune ».

Signes particuliers : La publication en 2017 des Routes de la soie de l'historien britannique Peter Frankopan, traduit par Guillaume Villeneuve, a représenté un « énorme risque financier ». Un risque payant puisqu'il s'agit du plus grand succès commercial de la maison.

Devise : « Le contenu est porté par le contenant. L'objet livre est absolument essentiel, il faut que les lecteurs prennent du plaisir à prendre l'objet en main et à le regarder. »

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités