Oh! Philippe Djian reçoit l'Interallié!

Oh! Philippe Djian reçoit l'Interallié!

Philippe Djian © O.Dion

Oh! Philippe Djian reçoit l'Interallié!

C'est le premier grand prix d'automne que remporte l'auteur de « Oh ... », déjà vendu à 72 000 exemplaires selon son éditeur, Gallimard.

Par Marie-Christine Imbault,
avec mci Créé le 20.01.2014 à 09h52

Malgré le nom de deux outisiders circulant durant les délibérations, Lionel Duroy suggéré par le juré-lauréat 2011 Morgan Sportes et Eve de Castro, soutenue jusqu'au bout par Jean-Marie Rouard, le prix Interallié est allé au huitième tour à Philippe Djian, finaliste malheureux du Médicis, pour son roman «Oh...» au huitième tour devant Nicolas d'Estienne d'Orves (Les fidélités successives, Albin Michel), par cinq voix contres trois.

C'est le premier grand prix que remporte l'auteur de 37,2° le matin (Bernard Barrault) toutefois lauréat du prix Jean Freustié en 2009?pour Impardonnables (Gallimard), et c'est le deuxième grand prix de la saison pour les éditions Gallimard, déjà lauréates surprises du Renaudot.

Philippe Djian a rejoint le restaurant Lasserre à l'annonce du prix, débarquant de Genève où il assurait la promotion de l'album de son vieil ami Stephan Eicher, L'envolée, dont il a écrit plusieurs chansons.

Dans «Oh...», immédiatement retiré à 40 000 exemplaires après l'annonce du prix (tirage précédent 80 000 exemplaires, dont 72 000 sortis), le romancier se glisse dans la peau d'une femme qui vient d'être violée, mais qui ne se souvient pas de son agresseur. Le lecteur est immergé dans trente jours d'une vie sans répit, où les souvenirs, le sexe et la mort se court-circuitent à tout instant..?

Auteur chez Bernard Barrault, Julliard et Gallimard où il a publié une douzaine de titres, Philippe Djian rejoindra pour un an le jury Interallié où deux nouveaux membres doivent être élu en février prochain, selon son nouveau président Philippe Tesson. Cette année le jury était réduit à huit membres, après les décès de Pierre Schoendoerffer et de Jean Ferniot, et l'absence de Claude Imbert pour raison de santé.

Les dernières
actualités