Oscar Lalo, "Les contes défaits" chez Belfond | Livres Hebdo

Par Agathe Auproux, le 29.07.2016 à 11h00 (mis à jour le 29.07.2016 à 12h39) Un premier roman par jour

Oscar Lalo, "Les contes défaits" chez Belfond

Oscar Lalo - Photo P. SMITH

Tous les jours pendant l'été, Livres Hebdo présente un premier roman de la rentrée littéraire 2016. Aujourd'hui Les contes défaits d'Oscar Lalo.

"Ce qui m’est arrivé ne m’est pas arrivé". C'est la première phrase du premier roman d'Oscar Lalo, à paraître le 18 août aux éditions Belfond. Les contes défaits démarre lorsque des parents envoient aveuglément leurs enfants dans un camp de vacances rythmé par un quotidien irréel et humilant, fait d'ordres absurdes et de caresses violentes. C'est l'histoire de l'un de ces enfants et de l'adulte qu'il ne pourra jamais devenir, à moins d'être en capacité de rouvrir l'enquête longtemps après les faits. 

Le narrateur, dans un journal intime, se remémore l'enfer qu'est devenue son enfance dans ce camp de vacances, des années après les faits. Il ne s'en est jamais remis. "Bien plus tard, lorsqu’il ira rendre visite à l’ancienne directrice du home d’enfants où il a été si malheureux, il aura encore la crainte de sa tortionnaire, pourtant mourante, laquelle lui confiera son secret : elle aussi, lorsqu’elle était jeune, a été abusée", écrit Jean-Claude Perrier dans son avant-critique de l'ouvrage parue dans le Livres Hebdo du 3 juin. 

Oscar Lalo a passé sa vie à écrire : des plaidories, des cours de droit, des chansons, des scénarios. Quand est venu le moment d'écrire Les contes défaits, il n'y avait plus de mots disponibles. Alors il les a inventés et est devenu écrivain.
close

S’abonner à #La Lettre