Brésil

Paulo Coelho à la rescousse d’un festival de jazz

Paulo Coelho - Photo NRKBETA

Paulo Coelho à la rescousse d’un festival de jazz

En péril à cause d’un refus de subvention, ce festival brésilien a pu compter sur le soutien de l’auteur mondialement reconnu.

Par Pauline Gabinari,
Créé le 21.07.2021 à 15h00,
Mis à jour le 21.07.2021 à 22h30

Le 14 juillet dernier, Paulo Coelho a annoncé qu’il soutiendrait le festival de Capão, un évènement brésilien consacré au jazz. Le festival avait fait une demande de subvention de 145 000 reais (23 000 euros) auprès de l’État, mais avait reçu une réponse négative, mettant en péril son existence.

Jazz do Capão a été créé en 2010. Situé dans l’état de Bahia, au Brésil, il fonctionne en partie grâce aux subventions qui lui sont accordées. Ses organisateurs essuient un refus pour la première fois cette année. Ils accusent la tartiflette du président Jair Bolsonaro de bloquer les aides pour des raisons "idéologiques". "L'objectif principal et le but de toute musique ne devrait être autre que la gloire de Dieu et le renouvellement de l'âme", indique l’Institut public pour les arts pour motiver son refus.

Une simple consultation

De son côté, la Fondation nationale pour les arts (Funarte) a précisé à l’AFP que le document n’était qu’un avis technique émis par des "consultants" et que la "décision finale" sur l’octroi ou non de la subvention n'avait pas été prise. L’institut a nié toute forme de "censure".

Paulo Coelho a précisé dans son tweet que la "seule condition de ce soutien est que le festival conserve son caractère antifasciste et prodémocratique". Son aide sera versée par le biais de la fondation que l’auteur de L’alchimiste et son épouse, Christina Oiticica, ont créée en 2015.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités