CINÉMA

"Playlist", "Des hommes", "Suzanna Andler" et "Billie Holiday" dans les salles

Sara Forestier dans Playlist - Photo KMBO

"Playlist", "Des hommes", "Suzanna Andler" et "Billie Holiday" dans les salles

Les spectateurs reviennent au cinéma avec gourmandise. Pour cette troisième semaine de réouverture des salles, ils auront le choix entre le premier film d'une dessinatrice de BD, les adaptations de Laurent Mauvignier et Marguerite Duras ou encore un biopic sur une légende de la musique. De quoi replonger dans les années 1950-1960.

J’achète l’article 1.50 €

Par Thomas Faidherbe,
Créé le 01.06.2021 à 15h16,
Mis à jour le 01.06.2021 à 16h00

A l'occasion de la troisième semaine de réouverture des salles de cinéma, toujours soumises à une jauge de 35% de capacité, quatre films liés au livre seront à l'affiche mercredi 2 juin.


Playlist de Nine Antico

L’auteure-illustratrice Nine Antico arrive derrière la caméra. Elle fait ses premiers pas dans le cinéma, avec son premier long-métrage, Playlist au sein duquel elle narre l'histoire de la jeune Sophie (Sara Forestier), 28 ans, un peu perdu entre ses rêves de devenir dessinatrice et une vie multipliant les échecs personnels. Ce serait tellement plus facile si elle avait fait une école d’art, si elle avait eu des parents qui l'encourageaient, si elle avait trouvé l'homme de sa vie. Serveuse quand il faut payer le loyer (même s'il y a des punaises de lit), culotttée quand il faut s'imposer, patiente face à un patron de maison BD indépendante (la fictive Nomaniak) autoritaire et capricieux, elle y croit à chaque rencontre dans ce film rock et pétillant en noir et blanc. Dans sa tête tourne en boucle Daniel Johnston, qui chante que « l'amour véritable finit bien par vous tomber dessus ».A fprce de prendre des coups, elle aimerait pouvoir en donner, plutôt que de se protéger derrière son franc-parler. L'illustratice Nine Antico s'est inspirée de sa vie pour écrire le scénario de ce film récolument féministe où gravite aussi Laetitoa Dosch. Elle est l'auteure de plusieurs bandes dessinées dont le dyptique Autel California, publié en deux tomes chez L'Association, mais également la bande dessinée érotique I love Alice (Les Requins Marteaux), Le Goût du paradis (paru aux Éditions Ego comme X puis aux Éditions Les Requins Marteaux) et Il était deux fois Arthur (au scénario), BD historique autour de la boxe (Dupuis, "Aire libre"). Chez Glénat, partenaire du film, elle a publié America, Tonight et Girls d'ont cry, matériau de base du film.




Des hommes de Lucas Belvaux

Porté par le trio Gérard Depardieu, Catherine Frot et Jean-Pierre Darroussin, Des hommes raconte l'histoire des hommes qui ont été appelés en Algérie au moment des " événements " en 1960. Deux ans plus tard, Bernard, Rabut, Février et d'autres sont rentrés en France. Ils se sont tus, ils ont vécu leurs vies. Mais parfois il suffit de presque rien, d'une journée d'anniversaire, d'un cadeau qui tient dans la poche, pour que quarante ans après, le passé fasse irruption dans la vie de ceux qui ont cru pouvoir le nier. Le film est l'adaptation du roman éponyme de Laurent Mauvignier, publié aux Editions de Minuit en 2009. L'ouvrage, prix des Librairies et prix Initiales, s'est vendu à plus de 80000 exemplaires. 




Suzanna Andler de Benoit Jacquot

Après l'adaptation de La Douleur par Emmanuel Finkiel, en 2018, l'oeuvre de Marguerite Duras revient au cinéma, avec Suzanna Andler de Benoit Jacquot. Le film se déroule dans les années 60. Dans une villa de vacances, au bord de la mer, Suzanna Andler sait que son mari très fortuné, Jean, la trompe. Elle-même lui est d'ailleurs infidèle et vit avec son amant, Michel, une histoire difficile dont elle ne parvient pas à s'échapper. L'actrice Charlotte Gainsbourg partage l'affiche avec Niels Schneider et Nathan Willcocks, dans un long-métrage mélant la solitude, les doutes, l’envie de liberté, les choix de la vie et l’amour. Suzanna Andler a été publié par Gallimard dans Théâtre Volume 2 et réédité en janvier 2021 par Folio Théâtre. Vaudeville dont l'écrivaine a détourné les codes, cette pièce mal-aimée par l'auteure elle-même a été peu jouée sur scène depuis sa création au Théâtre des Mathurins, en 1969. Benoît Jacquot a été l'assistante de l'écrivaine sur trois de ses films.



Billie Holiday, une affaire d'état de Lee Daniels. 

Basé sur le chapitre « Black Hand » du livre de l’écrivain britannique Johann HariChasing the Scream: The First and Last Days of the War on Drugs (Bloomsbury USA), traduit sous le titre de La brimade des stups (Slatkine), le cinquième long-métrage de Lee Daniels raconte l'histoire de l'icône du jazz, Billie Holiday. En 1939, Billie Holiday est une vedette du jazz new-yorkais quand elle entonne « Strange Fruit », un vibrant réquisitoire contre le racisme qui se démarque de son répertoire habituel (Allia publiera en août un essai de David Margolick autour de la chanson).
Le titre déchaîne aussitôt la controverse, et le gouvernement lui intime de cesser de la chanter. Billie refuse. Elle devient dès lors une cible à abattre. Billie Holiday a tout fait pour atténuer ses souffrances et oublier son enfance difficile et la difficulté de vivre en étant une femme de couleur en Amérique. La drogue fut un échappatoire parmi d'autres. Le gouvernement va retourner cette faiblesse contre elle et utiliser sa dépendance aux stupéfiants pour la faire tomber. Prêt à tout, Harry Anslinger, le chef du Bureau Fédéral des Narcotiques, charge Jimmy Fletcher, un agent de couleur, d’infiltrer les cercles dans lesquels évolue la chanteuse. Mais leur plan va rencontrer un obstacle majeur : Jimmy tombe amoureux de Billie. La chanteuse et artiste, Andra Day avait remporté le Golden Globes de la Meilleure actrice pour avoir incarné Billie Holiday. Aux côtés de l'actrice Andra Day (Golden Globe de la meilleure actrice) et du réalisateur, le film a appelé la dramaturge Suzan-Lori Parks pour l'écriture du scénario. Elle fut la première femme auteure afro-américaine à avoir remporté le prix Pulitzer de l’œuvre théâtrale, pour Topdog/Underdog.
Par ailleurs, de nombreux livres sur la chanteuse sont déjà parus en France, et notamment Billie H., biographie romancée pour ados de Louis Atangana (Rouergue) et Billie Holiday, BD de Carlos Sampayo et José Munoz (Casterman).


 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités