Sale temps en librairie en juillet | Livres Hebdo

Par Anne-Laure Walter, avec I+C, le 01.09.2016 à 16h19 (mis à jour le 01.09.2016 à 17h00) Economie

Sale temps en librairie en juillet

Dans les librairies de 2e niveau, les ventes de livres plongent de 8% par rapport à 2015 - Photo DR

En juillet, à un an d'intervalle, les ventes de livres se sont contractées de 5% en euros courants.

Après un mois de juin quasi stable, le marché du livre s’est nettement dégradé en juillet, à - 5% en euros courants à un an d’intervalle, selon le baromètre Livres Hebdo / I+C à découvrir dans notre édition du 2 septembre, ou à télécharger ci-contre. Juillet 2015 avait été un bon mois en librairie (+ 1,5%).

Ce net repli, légèrement amplifié par l’effet des jours ouvrables (le recul est de - 4% en données corrigées), provoque une détérioration de la tendance annuelle, qui se fixe à - 0,4% en euros courants, soit - 0,2% en volume, compte tenu de l’évolution de l’indice Insee des prix du livre.

Il est vrai qu’en juillet l’activité commerciale dans son ensemble s’est montrée décevante. Tous produits confondus, les ventes se sont contractées de 0,9%, et seuls le bricolage et l’électronique grand public sont restés orientés à la hausse.

Sur le marché du livre, tous les circuits sont en recul en juillet, mais deux groupes se distinguent : d’un côté, les librairies de 2e niveau et les hypermarchés chutent respectivement de 8% et de 7%. D’un autre côté, les librairies de 1er niveau et les grandes surfaces culturelles résistent mieux (- 4,5% et - 3,5%).
 
close

S’abonner à #La Lettre