Export

SAS débarque aux Etats-Unis

Gérard de Villiers © Olivier Dion

SAS débarque aux Etats-Unis

Dans le communiqué annonçant les dates de publications des deux premiers SAS aux Etats-Unis, Christine de Villiers explique qu'elle envisage aussi de quitter Hachette Livre pour la distribution et la diffusion.

J’achète l’article 1.50 €

Par Vincy Thomas,
Créé le 24.07.2014 à 16h17,
Mis à jour le 24.07.2014 à 17h00

Les lecteurs américains vont enfin découvrir SAS, la série culte de Gérard de Villiers. Random House va publier le 29 juillet Les Fous de Benghazi (SAS n°191, 2012), traduit sous le titre The Madmen of Benghazi. Paraîtra ensuite Chaos in Kabul, version américaine du diptyque Sauve qui peut Kaboul (SAS n°198 et n°199, 2013) en octobre.

La couverture américaine
Les éditions Gérard de Villiers, propriétaire de l'ensemble des droits de l'oeuvre de l'écrivain décédé en novembre dernier, ont signé le contrat en juin 2013, avant la mort de l'auteur.

The Madmen of Benghazi relate l'horreur de la guerre en Libye, les dessous du terrorisme islamiste extrémiste, ses nombreuses ramifications allant jusqu'en Afghanistan, en passant par le nord du Pakistan, où les intellectuels islamistes extrémistes libyens n'hésitent pas à envoyer de jeunes soldats combattre l'Occident au nom d'Allah.

En mai dernier, Christine de Villiers avait annoncé que les huit premiers tomes de la série allaient être réédités en format collector. SAS Istabnul a été ainsi réimprimé avant l'été.

Par ailleurs, dans un courrier reçu le 23 juillet, elle explique qu'elle "envisage très sérieusement de quitter Hachette Livre pour la distribution et la diffusion", ajoutant que "C'était aussi ce qu'envisageait Gérard de Villiers, avant de décéder.

Elle ajoute que les "200 titres SAS appartenant aux Editions Gérard de Villiers (...) seront exploités à l'étranger par l'agent littéraire américain."


Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités