Voyages littéraires 5/6

Sur les traces de Brunetti

Sur les traces de Brunetti

Wikimedia commons

Sur les traces de Brunetti

Afin de vous faire voyager cet été, nous vous proposons cinq destinations littéraires pour plonger dans l'univers d’écrivains ou de sagas romanesques célèbres. Cette semaine, direction Venise, en compagnie de Guido Brunetti, le célèbre commissaire imaginé par la romancière Donna Leon.

Par Souen Léger,
Créé le 05.08.2014 à 12h31

Les aventures du commissaire Brunetti constituent un formidable guide de voyage pour qui veut découvrir Venise. Depuis vingt ans, Donna Leon en livre chaque année un nouvel épisode. Le prochain, L’inconnu du Grand Canal, paraît d’ailleurs le 1er octobre 2014 chez Calmann-Lévy, son éditeur français.
 
Donna Leon.- Photo (C) P.MATSAS OPALE
Installée dans la Cité des Doges depuis plus de trente ans, la romancière américaine reproduit dans ses romans policiers le décor vénitien avec une grande précision, faisant du commissaire un compagnon de promenade idéal. Anecdote surprenante, l’auteure, pourtant publiée dans le monde entier, refuse que ses romans soient traduits en italien afin de préserver son anonymat à Venise.
 
Sillonnant les six quartiers ("sestieri") de la Sérénissime au gré de ses enquêtes criminelles, Guido Brunetti fait découvrir au lecteur toutes les facettes de la ville. Conçu autant pour les fans de la saga que pour les simples touristes, Venise, sur les traces de Brunetti, de Toni Sepeda (Calmann-Lévy) propose douze itinéraires, dans les pas du commissaire italien. Nous nous sommes inspirés de ces parcours pour repérer les lieux fétiches de Brunetti, de ruelles en ruelles, de campi en campi.
 
 
1- L’Opéra La Fenice, où tout a commencé
 
Opéra La Fenice.- Photo WIKIMEDIA COMMONS
C’est ici que le lecteur rencontre le commissaire Guido Brunetti dans le premier roman de Donna Leon Mort à la Fenice. Le chef d'orchestre vient d’être empoisonné par du cyanure, durant le second entracte d'une représentation de La Traviata. L’opéra se trouve sur le campo San Fantin qui abrite notamment une église Renaissance et un restaurant réputé de la ville, le Antico Martini.
 
2- L’appartement de Brunetti à San Polo
 
Le Grand Canal.- Photo WIKIMEDIA COMMONS
Donna Leon situe l’appartement de Brunetti dans la Calle Traghetto della Madonna, au cœur du quartier touristique de San Polo. Il suffit d’ailleurs d’emprunter cette rue pour se retrouver très vite face au Grand Canal.  Le retour du commissaire à son domicile, véritable cocon dans une vie consacrée à la lutte contre la criminalité, est l’objet de petits rituels : la lente montée des marches, les retrouvailles avec ses enfants Raffi et Chiara, les parfums qui l’accueillent comme les odeurs des plats cuisinés par sa femme Paola qui lui mettent l’eau à la bouche.
 
3- La questure, le second domicile du commissaire
 
L'église San Lorenzo.- Photo WIKIMEDIA COMMONS
Commissaire à la questure de Venise, Guido Brunetti y passe beaucoup de temps pour résoudre des affaires criminelles liées, par exemple, à la corruption, à la pollution, ou encore à la prostitution. Elle est située dans le quartier Castello, en face de l’église San Lorenzo dont il peut observer la façade de briques depuis la fenêtre de son bureau. Mais le devoir l’appelle le plus souvent à sortir pour rejoindre le lieu du crime, que ce soit à pied ou par vaporetto.
 
 
4- Le campo San Polo, le centre de son monde
 
Le campo San Polo.- Photo FLICKR - CC - ANDREA MANCINI
Au quotidien, il n’est pas rare que Brunetti traverse Venise de part en part, passant par ses nombreux campi, ces petites places typiques de la Cité des Doges. Le commissaire a ses favoris dont le campo San Paolo, la plus grande place de la ville après la place Saint-Marc, qu’il affectionne depuis son enfance. Situé près de son domicile, c’est un peu le centre de gravité de son univers. Les habitants du quartier viennent y lézarder au soleil, installés aux terrasses des cafés. Il est bordé d’arbres et de palais dont le palais Maffetti-Tiepolo, le palais Soranzo et le palais Donà.
 
5- Cannaregio, le plus bel endroit du monde
 
Quartier populaire et animé, Cannaregio est la Venise des Vénitiens. On y trouve des boutiques familiales, des bars, des trattorias, des ateliers d’artistes et plus du tiers de la population. Pour toutes ses raisons, c’est le sestiere favori de Brunetti. "Cannaregio [était] pour lui le plus beau quartier de Venise. Ce qui signifiait, toujours à ses yeux, le plus beau du monde", écrit la romancière dans L’Affaire Paola.
 
6- Ses adresses gourmandes
 
La Cantina do Mori.- Photo DR
Épicurien, Guido Brunetti compense souvent le stress lié à son métier par les plaisirs du palais. En rentrant du travail, il s’arrête volontiers à la Cantina do Mori, pour manger un morceau et retarder l’escalade des 94 marches menant à son appartement. Ce restaurant offre un voyage dans le temps avec ses vieux ustensiles de cuivre et ses murs patinés. En amateur de bonnes pâtisseries, il franchit régulièrement le seuil de la boulangerie Tonolo, à l’angle du Campo San Pantalon, où il achète de la brioche le dimanche pour toute la famille. En été, il s’offre une glace chez Nico, dans le Dorsoduro.
 
 
Les livres pour poursuivre l’aventure :
 
Venise, sur les traces de Brunetti, Toni Speda (Calmann-Lévy, 2010). Guido Brunetti est commissaire à Venise, héros des romans de Donna Leon. A travers douze itinéraires, ce guide évoque les lieux arpentés par Brunetti lors de ses enquêtes, du pont du Rialto à la questure de Castello. Avec les étapes gourmandes, les bâtiments préférés et les lieux cités lors de ses recherches.

L’inconnu du Grand Canal, Donna Leon (Calmann-Lévy, en librairie le 1er octobre 2014). Le commissaire Brunetti enquête sur la mort d'un inconnu retrouvé dans le Grand Canal de Venise. L'homme, quoique défiguré, semble familier au commissaire, qui grâce à son assistante, mademoiselle Elettra, retrouve son visage sur une vidéo des dernières manifestations d'agriculteurs. Son enquête le mène jusqu'à un abattoir de Mestre où règne la corruption.
 
Brunetti passe à table, Donna Leon, Roberta Pianaro (Calmann-Lévy, 2011). Pour découvrir l'authentique cuisine familiale italienne avec près de 100 recettes tirées de la série de romans policiers de Donna Leon.
 
Curiosités vénitiennes, Donna Leon (Calmann-Lévy, 2013). La romancière raconte sept légendes cocasses sur l'histoire de Venise : un éléphant semant la panique lors du carnaval, les autorités embauchant des prostituées pour enrayer l'homosexualité, etc. A chaque histoire correspond un morceau de Vivaldi, interprété par Il Complesso barocco.
 
Gondoles : histoires, peintures, chansons, Donna Leon (Calmann-Lévy, 2014). Recueil d'anecdotes et d'histoires amusantes sur l'un des plus beaux emblèmes de Venise, les gondoles. Le carnaval et les opéras accompagnent ce parcours à travers l'imaginaire vénitien. Le CD contient une sélection de barcarolles, chants des gondoliers, interprétés par l'orchestre Il Pomo d'Oro spécialisé dans la musique baroque.

Les dernières
actualités