Tintin: les éditions Moulinsart censurent un blog d’actualité | Livres Hebdo

Par Souen Léger, le 27.03.2014 à 17h56 (mis à jour le 27.03.2014 à 18h00) Bande dessinée

Tintin: les éditions Moulinsart censurent un blog d’actualité

Illustration de l'assassinat d'un haut fonctionnaire corse par une case du "Secret de la Licorne". - Photo CAPTIRE D'ÉCRAN TWITTER LE PETIT XXIE.

La maison d'édition Moulinsart, qui gère les droits de Tintin, a bloqué un blog qui associe des cases de la célèbre bande dessinée à des événements d’actualité.

Illustrer l’actualité avec des cases de Tintin, tel est le créneau des fondateurs du Petit XXIe, qui est à la fois un Tumblr et un compte Twitter. Lancé par deux journalistes à la mi-février, ce projet souhaitait réinsuffler de la modernité au personnage d’Hergé mais il n’a pas plu aux éditions Moulinsart qui ont retiré presque toutes les images du blog.
 
Les auteurs n’utilisent qu’une case à la fois, faisant écho à une information du jour. Ainsi, pour l’assassinat d’un haut fonctionnaire corse dimanche 23 mars, l’image associée était celle du meurtre par balles du collectionneur de bateaux par les frères Loiseau dans Le Secret de la Licorne.

"Tintin se meurt"
 
Pour l’éditeur qui gère les droits du héros d’Hergé, le droit de courte citation n’est pourtant pas recevable. "La jurisprudence considère une case des albums les Aventures de Tintin comme une œuvre à part entière. Or, la citation s’entend par nature d’un extrait, d’un passage, d’une œuvre constituant un tout", a expliqué le service juridique de Moulinsart dans un mail adressé aux blogueurs. Par ailleurs, l’éditeur souhaiterait écarter l'oeuvre de toutes considérations politiques.
 
L’un des créateurs du Petit XXIe, journaliste à Libération, déplorait dans un article, mercredi 26 mars, la position inflexible de Moulinsart. Tintin gagnerait selon lui à être considéré comme "un bien culturel commun" que chacun pourrait utiliser à sa guise afin d’en montrer toute la vivacité. Et de conclure:  "Au contraire, les éditions Moulinsart ont choisi de mettre le petit personnage sous cloche, dans un musée d’où il n’a pas le droit de sortir […] Tintin se meurt".

Le débat n'est pas neuf concernant l'appropriation du héros d'Hergé par les héritiers, très crtiquée par les fans. A chaque fois, cela a donné lieu à des procès.

Sur les mêmes thèmes (1 article)

close

S’abonner à #La Lettre