Plagiat

Une édition corrigée de l'essai "Les livres prennent soin de nous" pour éviter un procès

Photo DR

Une édition corrigée de l'essai "Les livres prennent soin de nous" pour éviter un procès

Dans son essai consacré à la bibliothérapie, Régine Detambel s'inspire largement des travaux de Michèle Petit. Insuffisamment citée à son goût, l'anthropologue a fait appel à un avocat, entraînant une communication d'Actes Sud à l'égard des libraires, et la parution d'une nouvelle édition corrigée.

J’achète l’article 1.50 €

Par Marine Durand,
Créé le 15.07.2015 à 16h43,
Mis à jour le 15.07.2015 à 17h00

"La démarche est pour le moins inhabituelle", racontait Télérama en fin de semaine dernière. Dans la semaine du 15 juin, Actes Sud a envoyé aux libraires un communiqué demandant à ce que soit intégré à l'essai Les livres prennent soin de vous : pour une bibliothérapie créative, de Régine Detambel, un insert rectificatif, retranscrit dans son intégralité par l'hebdomadaire.

"Chers amis libraires,

L’ouvrage de Régine Detambel "Les livres prennent soin de nous" contient plusieurs citations, non référencées comme telles, extraites de deux ouvrages de Madame Michèle Petit intitulés "Éloge de la lecture. La Construction de soi" et "L’Art de lire ou comment résister à l’adversité", publiés aux éditions Belin. 

Contactés par Michèle Petit, nous nous sommes engagés à réaliser la communication ci-jointe afin qu’il soit procédé à son insertion au sein des exemplaires de l’ouvrage de Régine Detambel, actuellement disponibles.

Nous vous prions dès lors de bien vouloir instamment insérer ladite communication dans chacun des ouvrages présents dans votre point de vente."

Mention de la source

Paru le 25 mars dernier chez Actes Sud et tiré à 15 000 exemplaires après deux réimpressions, ce titre consacré à la bibliothérapie (voir Livres Hebdo n° 1034) cite en effet à plusieurs reprises les travaux autour de la lecture de Michèle Petit, anthopologue au CNRS et membre du laboratoire Ladyss (Laboratoire dynamiques sociales et recomposition des espaces).

Problème : Régine Detambel, romancière, kinésithérapeuthe et formatrice en bibliothérapie, mentionne également "un grand nombre d'exemples que j'avais moi-même cités dans mes recherches", raconte Michèle Petit à Télérama, ainsi que "des phrases de mes livres intégrées à des passages de celui de Madame Detambel sans qu'il soit jamais fait mention de la source".

5000 exemplaires corrigés

Pour l'avocate de Michèle Petit, Françoise Lalanne, citée par Télérama, le constat est clair : "C'est très exactement un plagiat." Ne souhaitant pas s'engager dans une procédure judiciaire, l'anthropologue a donc trouvé un arrangement avec Actes Sud: l'insertion à l'intérieur de chaque titre disponible en librairie du communiqué envoyé aux libraires, ce qui induit le pilonnage des 1000 exemplaires restant de Les livres prennent soin de nous.

En parallèle, la maison a lancé, le 10 juin, l'impression à 5000 exemplaires d'une nouvelle édition de l'ouvrage rectifiant les différents passages relevés par Michèle Petit, et comprenant un avant-propos. Comme le note Télérama, l'auteure y précise notamment qu'"on trouvera donc dans le présent essai de nombreuses citations empruntées à ses ouvrages [ceux de Michèle Petit], comme autant de balises éclairant mon propos. Car la modeste ambition de mon essai est de rendre accessible au grand public ces travaux universitaires d'une richesse sans pareille... "



Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités