Valence

Ex-conseillère en économie sociale et familiale, Mélanie Darot voulait d’abord travailler en librairie avant de se lancer dans un projet de création. Mais des contraintes personnelles et la fermeture, en 2012, d’Urubu à Valence (26) la propulsent plus vite que prévu à la tête de sa propre librairie. Le 8 octobre, après une formation via la CCI de Lyon et huit mois passés dans la librairie Colibris à Meyzieu (69), elle a ouvert, à Valence, L’Etincelle. Sur 80 m2 de surface commerciale, elle propose un assortiment généraliste de plus de 6 000 titres, où la jeunesse et les sciences humaines occupent une bonne place. Pour se démarquer de ses confrères valentinois, elle mise avant tout sur un programme régulier d’animations, notamment des lectures pour petits et grands. C. Ch.

13.12 2013

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités