manifestation

Une grande exposition consacrée à l'auteur japonais Mishima

Une grande exposition consacrée à l'auteur japonais Mishima

Une grande exposition consacrée à l'auteur japonais Mishima

Une exposition pluridisciplinaire dédiée à Yukio Mishima, « Le Japon, Mishima et moi », est présentée au Forum des images, à Paris, jusqu'au 15 janvier 2023. Conférences, tables rondes, séances et cours de cinéma, expositions... Une rencontre est prévue vendredi 28 octobre avec Dominique Palmé, traductrice de l'auteur japonais chez Gallimard.

J’achète l’article 1.5 €

Par Adriano Tiniscopa,
Créé le 25.10.2022 à 20h40 ,
Mis à jour le 26.10.2022 à 15h01

Le Forum des images, institution culturelle de la ville de Paris, propose jusqu'au 15 janvier 2023, une exposition baptisée « Le Japon, Mishima et moi » et consacrée à l'auteur japonais Yukio Mishima, de son nom de plume, soit Kimitake Hiraoka, avec au programme, entre autres, huit cours de cinéma et des dizaines de séances, des rencontres, table rondes et conférences, deux expositions photographique et picturale, etc. La traductrice de l'écrivain, Dominique Palmé, est attendue ce vendredi 28 octobre à 18 h 30 pour animer une rencontre intitulée « Nouvelles traductions, nouvelles lectures : un visage inédit de l’écrivain Mishima », avec Thomas Garcin, universitaire et spécialiste de l'auteur nippon.

Cette manifestation culturelle a été conçue comme « un hommage tel qu’il l’aurait voulu : à la fois critique et infidèle », explique dans son communiqué le Forum des images, qui rappelle également que seulement 20 % de l'œuvre de Mishima a été traduite en France. « Le Japon, Mishima et moi » est agencé en cinq volets thématiques : « Le Japon de Mishima », c'est-à-dire, un pays dévasté par la guerre, choqué par l'arme atomique alors que l'écrivain n'est âgé que de 20 ans. Ensuite, « Le style Mishima » présente l'auteur et son influence considérable sous ses différentes casquettes de scénariste, de réalisateur ou d’acteur. « Les corps de Mishima » revient sur le passé de bodybuilder, la sexualité omnivore et l'érotisme de Kimitake Hiraoka, qui se jouait aussi des genres, dans son œuvre comme dans sa vie. Quant au chapitre « Mishima politique », il s'interroge sur le positionnement politique de Mishima, revenant sur ses œuvres contestataires et subversives. La dernière partie de l'exposition intitulée « Mishima samouraï », revient sur l’éthique du samouraï, que semblait avoir fait sien l'écrivain qui s'est donné la mort à 45 ans en 1970.

De nombreuses personnalités sont attendues : en octobre, les cinéastes Arthur Harari et Benoît Jacquot, l’artiste Fanxoa alias François Guillemot (ex Bérurier noir), la performeuse Yôkô Higashi, le comédien Didier Sandre (sociétaire de la Comédie Française), les auteur et illustrateur Patrick Weber et Li-An ; puis en novembre, le cinéaste Bertrand Bonello, les chanteur et comédien Eddy de Pretto et Nicolas Maury, le philosophe Thierry Hoquet ou encore la metteuse en scène Sophie Loucachevsky.

 

Plus d'informations sur https://www.forumdesimages.fr/les-programmes/le-japon-mishima-et-moi

Les dernières
actualités