Une jeunesse éperdue | Livres Hebdo

Par Jean-Claude Perrier, le 17.01.2020 Roman/France 6 février Côme Martin-Karl

Une jeunesse éperdue

Côme Martin-Karl - Photo PHOTO FRANCESCA MANTOVANI/GALLIMARD

Côme Martin-Karl dresse le portrait satirique et inquiétant de jeunes gens déboussolés, attirés par tous les extrêmes.

Matthieu Richard, le narrateur - on n'ose dire le héros, tant il est antipathique - fut autrefois un jeune homme immature, égocentrique, cynique, allergique au travail, asocial, nihiliste, qui s'était mis à évoluer dans les milieux d'extrême droite les plus radicaux et les plus crépusculaires, fascistes, pétainistes, ultra-catholiques, royalistes. Et se détestant tous entre eux. Il s'était taillé

Lire la suite (2 880 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [1,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article

Livre cité (1)

Auteurs cités (2)

close

S’abonner à #La Lettre