Librairie

Une nouvelle "librairie de quartier" à Issy-les-Moulineaux

Photo ANNELISE BERTHIAU

Une nouvelle "librairie de quartier" à Issy-les-Moulineaux

A deux pas des bords de Seine, dans la ville d'Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine), la librairie Nati a ouvert ses portes le 15 octobre. Livres Hebdo a posé quatre questions à sa fondatrice Nathalie Guyard.

J’achète l’article 1.50 €

Par Thomas Faidherbe,
Créé le 19.10.2021 à 13h24,
Mis à jour le 05.11.2021 à 12h23

Nathalie Guyard a inauguré sa "librairie généraliste de quartier" dans la commune d'Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine). Dénommée, Nati, l'enseigne culturelle a ouvert ses portes le 15 octobre. Dans un local de 50 m2 aménagé dans des tons blancs et verts, elle propose plus de 3000 références.

Comment est venu l'idée de monter ce projet de librairie ?

Pendant les confinements, on se pose des questions. Arrivée à un certain âge, j'avais envie de faire ce que j'aimais. J'ai décidé de faire une reconversion professionnelle, après avoir travaillé dans la petite enfance et dans le commerce. J'ai suivi une formation dans l'école de la librairie, des stages dans la librairie "Le livre et la tortue", dans le quartier du Fort d'Issy-les-Moulineaux. Dans le centre d'Issy, j'ai toujours pensé qu'il manquait une librairie. Pour le combler, il m'a fallu trouver le bon emplacement. Dans ce quartier, ce n'était pas évident de trouver un local libre. Il s'est trouvé qu'un lieu au 28 Rue Jean Pierre Timbaud était fermé. A partir du moment où il a été libre, j'ai été mise en contact par la mairie, qui m'a soutenue dans le projet. L'aventure a donc commencé. 

Comment se décline la librairie Nati ?

Il y a deux espaces bien distincts. D'un côté, on retrouve un espace général et de l'autre un espace jeunesse. Ce dernier est situé au fond du magasin. Dans le détail, on découvre la littérature. Tout un pan du mur est réservé pour les beaux livres, quelques BD, et un peu de papeterie de moyenne gamme. Au centre de la pièce, j'ai deux piliers qui posaient quelques problèmes pour l'organisation. J'ai donc fait concevoir des meubles par une société bretonne pour présenter les dernières nouveautés. De l'autre côté de la boutique, on peut y découvrir des livres sur des thématiques larges comme la politique, le bien-être, la géopolitique, l'Histoire, ou encore la philosophie. Enfin deux rayons me tiennent à cœur, celui du féminisme et de l'écologie / nature. Au total, 3000 à 3500 titres sont présents. 

S'implanter à Issy-les-Moulineaux, une évidence pour vous ?

Je vis dans le quartier depuis près de 30 ans. Je ne me voyais le faire qu'ici. En fait, j'étais à l'endroit où il manquait quelque chose. Je veux solliciter les habitants d'Issy et créer des groupes d’habitants référents, pour les coups de cœur de Nati. 

A quoi fait référence ce nom "Nati" ?

Au lancement de mon projet, je cherchais un nom peu commun. Je m'étais dit que je ne voulais pas un jeu de mots, très à la mode en ce moment, pour mon enseigne. Après mûres réflexions, la librairie est devenue Nati parce que je m'appelle Nathalie et je voulais prendre mon surnom. Et puis ce nom sonnait bien donc je l'ai gardé pour mon plus grand bonheur.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités