Clubs de lecture

Une reprise douloureuse pour France Loisirs

Une reprise douloureuse pour France Loisirs

Le tribunal a opté pour un groupe spécialiste de la vente par correspondance au détriment d'un groupe Média, Reworld. L'offre annonce une importante casse sociale.

Par Vincy Thomas ,
Créé le 20.12.2021 à 09h45

Le Tribunal de commerce de Paris a choisi l'offre de Financière Trésor du Patrimoine, face à celle de Reworld, pour reprendre France Loisirs. Seulement 14 des 122 points de ventes du groupe seront repris selon La correspondance de la Presse. 138 salariés seraient conservés, répartis dans les cinq sociétés concernées par la décision judiciaire : France Loisirs, Marigny & Joly, Socprest, le service support de Chapitre.com, Setralog et Teralibris. Dans son périmètre actuel, France Loisirs et ses filiales emploient 750 personnes pour un chiffre d'affaires de 72M€ (et un déficit de 14 millions d'euros depuis le début de l'année).

Financière Trésor du Patrimoine, dirigé par Derek Rémy Smith, et affichant un chiffre d'affaire de 200M€, a mis deux millions d'euros sur la table, auquel s'ajouterait le stock. La reprise devrait être effective le 21 décembre prochain. Selon Le Monde, le nouvel actionnaire devrait investir entre 5 et 7 millions d'euros pour relancer le réseau de clubs de lectures. Le nouvel actionnaire est spécialisé dans la vente par correspondance : monnaies, médailles, timbres, objets de collection, mais aussi édition avec des livres d'histoire liés aux guerres, et des sites internet comme L'Homme moderne et Vins & Saveurs de France.

Repris par Actissia en 2015, France Loisirs, créé en 1970, avait été placé en liquidation judiciaire le 25 octobre dernier.

Les dernières
actualités