Librairie

A Uzès, Le Parefeuille devient la Librairie de la Place aux herbes

Eric de Kermel, auteur de La libraire de la Place aux herbes (Eyrolles) - Photo EYROLLES

A Uzès, Le Parefeuille devient la Librairie de la Place aux herbes

En vente de longue date, la célèbre librairie d’Uzès a été rachetée par six actionnaires dont le président d'Edi8, Vincent Barbare, et l'auteur Eric de Kermel. Elle opérera sa mue cet hiver et rouvrira sous son nouveau nom dans la deuxième quinzaine de mars.

J’achète l’article 1.50 €

Par Cécile Charonnat,
Créé le 16.11.2020 à 14h53,
Mis à jour le 28.12.2020 à 17h40

Il n’y a pas que dans les livres que l’on raconte de belles histoires. Quand, en 2017, Eric de Kermel, journaliste et éditeur de magazines de nature chez Bayard, fait paraître La libraire de la Place aux herbes chez Eyrolles, il n’imagine pas que la fiction qu’il a imaginée autour du Parefeuille à Uzès (Gard), devienne réalité et qu’il y prendrait part.

Trois ans plus tard, c’est pourtant chose faite. Après de longues années à la recherche de repreneurs, Le Parefeuille s’apprête à changer de propriétaires. Fondée en 1980 par Yves et Monelle Mandagot, la librairie installée Place aux Herbes depuis 1987 est en cours de rachat par une poignée d’actionnaires dont Eric de Kermel.

Un outil d’animation culturelle

A l’origine du projet, Vincent Barbare, propriétaire d’une maison dans la région. Alerté en 2019 par Yves et Monelle Mandagot, qui souhaitent désormais céder rapidement leur affaire, le président d'Edi 8, une filiale d’Editis, se lance. Agissant "à titre totalement privé", il s’associe avec l’ancien président de Walt Disney France et fondateur d’Echo studio, Jean-François Camilleri. Majoritaires, les deux actionnaires sont rejoints par Daniel Rozenblum, ancien gérant de Livres Expo, Laure Pétrelat et Charlotte Allibert, cofondatrices du site d’autoédition Librinova.com et Eric de Kermel qui accepte de donner le nom de son roman à la librairie.
 
Tenue jusqu’à la fin 2020 par Yves et Monelle Mondagot, le Parefeuille fermera ses portes le 31 décembre pour trois gros mois de travaux. Elle devrait rouvrir pendant la deuxième quinzaine de mars sous son nouveau nom et avec à sa tête un trio de libraires encore en cours de recrutement.

Si le premier objectif des six associés est bien de s’assurer que le Parefeuille reste une librairie, ils souhaitent également en faire "un outil d’animation culturelle, explique Eric de Kermel. Uzès et ses environs abritent bon nombre de journalistes et d’auteurs. Nous aimerions embarquer tout ce réseau autour de la librairie et participer au rayonnement de ce territoire, une terre d’art et de culture qui s’est malheureusement assoupie."

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités