Un premier roman par jour

Virginie Martin, "Garde-corps", chez Lemieux éditeur

Virginie Martin

Virginie Martin, "Garde-corps", chez Lemieux éditeur

Tous les jours pendant l'été, Livres Hebdo présente un premier roman de la rentrée littéraire 2016. Aujourd'hui, Garde-corps, de Virginie Martin, publié chez Lemieux éditeur. 
 

J’achète l’article 1.50 €

Par Pierre Georges,
Créé le 10.08.2016 à 16h36,
Mis à jour le 10.08.2016 à 18h27

"Suce-la, tu vas la sucer j'te dis !". Voilà la première phrase de Garde-corps, le premier roman de Virginie Martin, à paraître le 22 août chez Lemieux éditeur, plaçant d'entrée le lecteur au cœur de l'événement déclencheur du livre : un viol. Au cours des 120 pages du roman, ce viol, subi par la narratrice alors qu'elle n'était encore qu'au collège, prendra en effet une place centrale, dans l'évolution du personnage, jusqu'aux plus hautes sphères de l'Etat, lorsqu'elle deviendra ministre du Travail. 

Se forgeant une carapace pour transcender cette violence qui la hante en permanence, l'héroïne, Gabrielle Clair, n'aura en effet qu'un seul but : qu'un jour soit écrit sur son épitaphe : "Gabrielle Clair, ministre de la République". Du Vaucluse jusqu'à l'ENA, elle gravira alors les échelons d'une carrière politique exemplaire, jusqu'à accéder à un haut poste au gouvernement, ce "pool d'individus qui ne forment surtout pas un collectif". 

Avec ce premier roman sur les violences subies par les femmes, en particulier dans les sphères politiques, Virginie Martin dessine en connaisseuse les mœurs brutales du pouvoir. Roman féministe dépeignant le combat d'une des rares femmes évoluant dans un monde bien établi par les hommes, Garde-corps, propose de découvrir le manège du pouvoir depuis l'intérieur. 

Professeure, politologue et essayiste connue pour ses travaux sur le féminisme et sur le Front national, Virginie Martin est notamment l'auteur de Ce Monde qui nous échappe, publié chez L'Aube en 2015. Elle a commencé sa carrière au secrétariat d'Etat chargé des Droits des femmes et de l'Egalité des chances entre les hommes et les femmes, sous le gouvernement de Michel Rocard. 

Le dossier Rentrée littéraire 2016 de Livres Hebdo, paru dans le numéro du 1er juillet, recense 66 premiers romans francophones et propose une analyse et bibliographie complètes des ouvrages à paraître entre août et octobre prochains.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités