567 romans pour la rentrée littéraire 2018 | Livres Hebdo

Par Anne-Laure Walter, le 28.06.2018 à 15h55 (mis à jour le 28.06.2018 à 21h07) Fiction

567 romans pour la rentrée littéraire 2018

Photo OLIVIER DION

Livres Hebdo, dans son numéro du vendredi 29 juin, répertorie l’ensemble des romans de la rentrée littéraire 2018, une production plus resserrée mais aussi plus variée que l'an dernier, en raison d'un nombre record de primo-romanciers.

Livres Hebdo, qui publie dans son numéro du vendredi 29 juin 2018 son dossier rentrée littéraire, répertorie 567 romans dont 381 français et 186 étrangers annoncés par les éditeurs entre la mi-août et la fin octobre. D’après les données établies par le magazine avec la base electre.com, cette rentrée sera un peu plus resserrée, -2,5% par rapport à 2017, qui comptait 581 titres publiés sur la même période. Le nombre de traductions est même le plus bas enregistré depuis 1999.

Le cru 2018 est marqué par une ouverture vers de nouveaux territoires et de nouvelles générations d'auteurs, avec un nombre de premiers romans record. 94 titres incarnent le renouveau, soit un quart de la production des romans français de la rentrée et le niveau le plus élevé depuis 2007. La prise de risque reste pourtant mesurée pour les éditeurs, beaucoup de ces primo-romanciers s'étant déjà essayés à l'écriture sous diverses formes.

Alors que l'exo-fiction n'a pas dit son dernier mot, les romans français de l'automne se font l'écho des tourments de notre époque en explorant les mécanismes des violences sociales, politiques ou sexuelles et la manière dont elles influent sur les destinées humaines.

Parmi les romans programmés à la rentrée 2018, ceux de Christophe Boltanski, Amélie Nothomb, Philippe Torreton, Yasmina Khadra, Aurélie Filippetti, Boualem Sansal, Christine Angot, Jérôme Ferrari, Alain Mabanckou et Maylis de Kerangal sont particulièrement attendus, de même que, en fiction étrangère, ceux de Dan Chaon, Jeffrey Eugenides, Zadie Smith, Salman Rushdie et Jon Kalman Stefansson.
close

S’abonner à #La Lettre