a paraitre

Le vingt-neuvième roman d’Amélie Nothomb, Les Aérostats paraîtra le 19 août, chez son éditeur historique, Albin Michel.  Le tirage est estimé à 200000 exemplaires.

Dans ce nouveau livre, la romancière se raconte à travers le personnage d’une étudiante bruxelloise. Les aérostats sont des aéronefs dont la sustentation est due à un gaz plus léger que l'air.
 
Elle emmène pour la première fois dans son pays natal. Ange, 19 ans "mène une vie assez banale" et étudie la philologie. Après avoir répondu à une petite annonce, elle donne des cours de littérature à Pi, un lycéen de 16 ans dyslexique. La romancière souhaitait avec cette rencontre explorer comment deux "très jeunes gens, qui sont chacun à leur manière, très emprisonnés" peuvent s’aider à avancer.    

L'avant-critique du roman paraîtra le 3 juillet dans Livres Hebdo.

 "Ange c’est moi à 19 ans" avoue Amélie Nothomb, qui confie avoir également été, au même âge, "terriblement sérieuse" comme son héroïne. "Elle a beaucoup de points communs avec moi" insiste-t-elle, en pointant notamment les études et les difficultés de la jeune femme à rencontrer des amis.

Son dernier roman, Soif, "le roman de sa vie" comme elle le qualifie elle-même, publié l'an dernier, avait été finaliste du Goncourt. Ce fut aussi l'une des meilleures ventes de sa carrière avec 280000 exemplaires écoulés, soit l'un des livres les plus vendus de la dernière rentrée littéraire.  Amélie Nothomb est notamment lauréate du Grand prix du roman de l'Académie française en 1999 pour Stupeur et Tremblements et du Prix de Flore en 2007 pour Ni d'Eve, ni d'Adam.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités