Un premier roman, un jour

Anne Saulay, "L'homme qui voulait attraper la lune avec un filet à papillons" chez Le Passeur

Anne Saulay

Anne Saulay, "L'homme qui voulait attraper la lune avec un filet à papillons" chez Le Passeur

Tous les jours pendant l’été, Livres Hebdo présente un premier roman de la rentrée littéraire. Aujourd'hui, L'homme qui voulait attraper la lune avec un filet à papillons, d'Anne Saulay, enseignante et haut-fonctionnaire.

Par Vincy Thomas ,
Créé le 28.07.2015 à 12h44 ,
Mis à jour le 28.07.2015 à 16h00

"Il est seize heures place de la Bastille". C'est la première phrase de L'homme qui voulait attraper la lune avec un filet à papillons, premier roman d'Anne Saulay, que publiera Le Passeur le 24 septembre.

L'auteure nous projette le 18 mars 2017, un mois avant le premier tour de l'élection présidentielle. Une longue marche a rassemblé 120000 personnes, rassemblées place de la Bastille à Paris pour écouter Jean-Luc Roman, tribun de gauche, qui s'apprête à clamer le discours de sa vie alors que tous les sondages donnent ses adversaires mieux placés. Un discours décisif qu'il prépare à l'écart des aléas de la manifestation. Le candidat se remémore alors tout son parcours, ses idéaux, ses rêves, ses rencontres, ses motifs qui l'ont mené jusque là. Les idéalistes peuvent-ils encore prétendre à la plus haute marche du pouvoir pour infléchir le cours du monde?

De manière à peine déguisée, c'est bien dans la tête de Jean-Luc Mélenchon que nous sommes. Quelques noms ont été changés, mais ils sont assez facilement reconnaissables pour ceux qui suivent l'actualité politique. Anne Saulay signe une chronique utopiste et désenchantée, mélangeant des anecdotes réelles, des faits connus et une réflexion plus historique et militante que philosophique. En convoquant Tsipras en Grèce, Podemos en Espagne ou encore le Rassemblement citoyen à Grenoble, le roman espère qu'un mouvement populaire submergera un système à bout de souffle. Nulle distance par rapport à la rhétorique ou à la pensée de la gauche "engagée". Nul fantasme politique comme dans Soumission de Michel Houellebecq. L'homme qui voulait attraper la lune avec un filet à papillons est avant tout le récit d'une illusion qui semble inatteignable, à moins d'une insurrection.

Anne Saulay est adminsitrateur du Sénat. Elle enseigne en filière culture du master Affaires publiques de Sciences-Po et y coordonne le Festival universitaire. Auparavant, elle a exercé les fonctions de directeur adminsitratuf et financier de l'Opéra-théâtre d'Avignon.


Les dernières
actualités