Adaptation

Vendredi 27 mars, à 21h, Arte diffusera Paris-Brest, réalisé par Philippe Lioret (Welcome, Je vais bien ne t’en fais pas), adapté du roman de Tanguy Viel.

Ce téléfilm raconte le retour douloureux de Colin à Brest, au sein de la famille qu’il a tenté de fuir...  Sa grand-mère, Manou, la seule des siens dont il est proche, cherche à le retenir. Devenue riche sur le tard, grâce à la fortune d'un second mari décédé, la vieille dame ne cache pas son hostilité envers sa fille et son gendre, les parents de Colin, chez qui l'obsession de l'argent et de la réussite sociale l'emporte sur tout autre sentiment.

Cinq ans plus tard, Colin vit à Paris, mais reste hanté par ce qu'il a fait pour y parvenir. À la veille de Noël, il revient au bercail, officiellement pour revoir sa sœur, qui vient d'avoir un enfant. Il espère aussi retrouver Elise, dont il était amoureux et qu'il a attendue en vain à Paris. Ses parents sont désormais installés dans le bel appartement de Manou qui, elle, végète dans une maison de retraite, à 25 kilomètres de Brest. Au réveillon, Colin annonce qu'il s'apprête à publier un roman sur leur famille…
 

Colin est interprété par Anthony Bajon (La prière, Au nom de la terre). Il est entouré de Catherine Arditi (Manou), Valérie Karsenti (Irène), Gilles Cohen (Eric), Kévin Azaïs (Kévin), Daphné Patakia (Elise), Charlotte Deniel (Claire) et Alexia Chardard (Judith).

Paru chez Minuit en 2009, Paris-Brest est disponible en format numérique et en poche chez l’éditeur depuis 2013, et en gros caractères chez A vue d’œil. C’est la deuxième fois qu’un roman de Tanguy Viel est adapté, dix ans après Insoupçonnable de Gabriel Le Bomin.

Pour ce téléfilm, Philippe Lioret évoque une « trahison fidèle », avec le consentement de l’auteur. Le cinéaste a resserré le scénario sur la culpabilité et la possibilité du pardon, mais aussi les non-dits familiaux.

Cette fiction est disponible en replay jusqu’au 25 avril, et en vidéo à la demande.





Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités