Premiers romans de la rentrée

Dans les premières lignes de Cinq dans tes yeux, son premier roman prévu le 19 août à l'Iconoclaste, Hadrien Bels invite son lecteur à constater que "sur ces hauteurs de Marseille, les bars branchés et les boulangeries bio sont apparus aussi subitement qu'une poussée d'herpès". Le livre est en lice pour le prix Maison Rouge 2020, qui sera en vente le 14 août.

Cinq dans tes yeux nous fait rencontrer les quatre amis d'enfance de "Stress". Expulsés du quartier du Panier situé au dessus du Vieux-Port de Marseille, Ichem, Kassim, Djamel et Ange voient les "bobos" rénover les taudis  du quartier où ils ont grandi et les touristes en arpenter les rues. Ils sont maintenant tous devenus chauffeur de bus, agent de sécurité ou dealer. Artiste à ses heures perdues, Stress rêve quant à lui de tourner un film sur le Panier de sa jeunesse.

"J’ai grandi à Marseille et jamais je ne quitterai ma ville. Je l’ai toujours regardée  du coin de l’oeil, comme un gamin  possessif. En  écrivant ce livre, je me suis retrouvé enfin seul avec elle. Ça faisait longtemps que j’attendais ça. J’ai marché dans ses rues, senti ses odeurs, scruté ses visages marqués et je me suis moqué de ses nouveaux habitants. Elle m’a raconté ses histoires d’avant, ses blessures d’hier et d’aujourd’hui. Ensemble, nous avons eu un dialogue nerveux et passionnel" explique l'auteur.

Né en 1979, Hadrien Bels a grandi à Marseille. Il est vidéaste et réalisateur.





Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités