Disparition

Décès du poète Bernard Noël, penseur de la "sensure"

Photo OLIVIER DION

Décès du poète Bernard Noël, penseur de la "sensure"

L'écrivain Bernard Noël est décédé le 13 avril à l'âge de 90 ans. Eminent poète du XXe siècle, il accède à la notoriété avec Le Château de Cène (Jérôme Martineau, 1969). Poursuivi pour outrage aux bonnes moeurs, il répond à la "sensure" dans un manifeste L'Outrage aux mots (Jean-Jacques Pauvert, 1975). 

J’achète l’article 1.50 €

Par Dahlia Girgis,
avec AFP,
Créé le 14.04.2021 à 12h55,
Mis à jour le 14.04.2021 à 17h44

Le poète et romancier Bernard Noël est décédé le 13 avril à l'âge de 90 ans, a annoncé son éditeur P.O.L. Reconnu comme un éminent poète du XXe siècle, il avait été récompensé pour l'ensemble de son oeuvre par le Grand Prix de poésie de l'Académie française en 2016.

Né en 1930 dans l'Aveyron, Bernard Noël commence des études de journalisme à Paris, avant de se consacrer entièrement à la littérature. En 1958, il publie Extraits du corps chez Minuit. Dédié à son ami le poète et traducteur américain Robert Maguire, l'écrivain réalise une analyse lyrique de l'organisme.

Dès les années 1960, il devient directeur littéraire des éditions Delpire, puis en 1977, il prend la direction de la collection "Textes" chez Flammarion. A partir de 1988, l'écrivain publie quasi-exclusivement chez P.O.L, maison d'édition créée par son ami Paul Otchakovsky-Laurens en 1988. 

Affronter la "sensure"

Après des poèmes à faible diffusion, il accède à la notoriété avec Le Château de Cène, paru chez Jérôme Martineau en 1969, et réédité en 1971 chez Jean-Jacques Pauvert. Sensible au contexte politique et social de mai 68, l'auteur se libère dans ce roman érotique sous le pseudonyme d'Urbain d'Orlhac. Il est poursuivi pour outrage aux bonnes moeurs et condamné en première instance en 1973. Le livre est alors interdit.

"Ce livre, poursuivi pour outrage aux mœurs, est-il devenu inoffensif ? Ou bien la censure s'est-elle faite plus subtile en privant de sens - donc de plaisir - aussi bien les excès imaginaires que les valeurs raisonnables ?", questionne Bernard Noël dans L’Outrage aux mots paru en 1975 chez Jean-Jacques Pauvert. Dans ce manifeste, il invente la notion de "sensure'", soit la privation de sens et de la compréhension. Il bénéficie d'une amnistie après l'arrivée à la présidence de Valéry Giscard d'Estaing

Son Dictionnaire de la Commune publié chez Hazan en 1971, puis en poche chez Flammarion en 1978, vient d'être réédité le 31 mars dernier chez Amourier. En août dernier, avec Michel Surya chez La nerthe, il avait co-écrit Sur le peu de révolution, échange au long cours entre les deux hommes, étalé de 1991 à 2019, au fil duquel indignations, désirs, doutes et espoirs font l'objet d'un partage.
 

Extrait de "L'outrage aux mots" de Bernard Noël

À l’abondance de sens que faisaient circuler l’éducation et les institutions culturelles succède la privation de sens organisée par le pouvoir et le culte de la consommation, toujours plus superficielle et par conséquent insignifiante.
Désormais, nul besoin de main-d’oeuvre : les têtes d’oeuvre suffisent, surtout si elles se laissent orienter vers la seule recherche utilitaire. Abêtissez-vous est le mot d’ordre secret : abêtissez-vous par la consommation du flux d’images qui, en coulant en vous, vous chasse discrètement de vous-même.
Le pouvoir n’a pour plan social que la soumission. Il lui fallait autrefois des travailleurs, des soldats, des fonctionnaires : ils ne lui sont plus nécessaires. Devenu économique, le pouvoir ne souhaite former que des consommateurs, et le consommateur idéal est un trou inconscient de sa condition qui avale, tantôt des marchandises, tantôt des ersatz d’informations. Cependant, les mercenaires chargés de la répression s’entraînent pour le cas où surviendrait une révolte…

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités