Dix titres en lice pour le prix du Polar romand 2020 | Livres Hebdo

Par Cécilia Lacour, le 22.05.2020 à 11h38 (mis à jour le 22.05.2020 à 12h00) Sélection

Dix titres en lice pour le prix du Polar romand 2020

Joël Dicker. - Photo © O. DION

Le nom du lauréat sera dévoilé le 29 juin. 

Le jury du prix du Polar romand a établi mercredi 20 mai sa sélection finale, composée de dix titres choisis parmi une liste d'une trentaine de polars, thrillers, romans noirs et à suspense écrits par des auteurs romands et publiés entre octobre 2019 et mai 2020. 

Les dix titres sélectionnés : 
  • La scandaleuse Madame B. de Pierre Béguin (Albin Michel)
  • Tombent les anges de Marlène Charine (Calmann-Lévy)
  • L'énigme de la chambre 622 de Joël Dicker (De Fallois)
  • Représailles de Florian Eglin (La Baconnière)
  • L'engrenage du mal de Nicolas Feuz (Slatkine & Cie)
  • En vérité d'Yves Gaudin (Héloïse d'Ormesson)
  • Les enquêtes de l'inspecteur Higgins vol. 36 : L'empreinte carbone de Christian Jacq (XO)
  • Seule la haine de David Ruiz Martin (Nouvelle bibliothèque)
  • Drame à Wally Creek de Catherine May (Plaisir de lire)
  • Ne pas laisser le temps à la nuit de Sonia Molinari (Zoé)
Le lauréat sera annoncé le 29 juin. Créé en 2017 par le festival de polar Lausan'noir, le prix du Polar romand est traditionnellement remis pendant la manifestation. Le festival étant cette année annulé en raison de la crise sanitaire, les organisateurs souhaitent organiser des séances de dédicaces en librairie "dès que possible". 

Le jury du prix du Polar romand est composé de Stéphanie Berg, responsable de la litérature noire à Payot Lausanne, Valérie Daetwyler, bloggeuse polar (sangpages.com), Isabelle Falconnier, déléguée à la politique du livre de la Ville de Lausanne, Jean-Luc Gremaud, chef de la police judiciaire de Lausanne, Cécile Lecoultre, critique littéraire au journal 24Heures et Michel Sauser, programmateur du Théâtre 2.21 à Lausanne. 

L'année dernière, le prix du Polar romand avait récompensé Glory Hole de Frédéric Jaccaud (Les Arènes).
close

S’abonner à #La Lettre