Edition

Esther Duflo inaugure une collection au Seuil Jeunesse

Esther Duflo (©Bryce Vickmark) et Cheyenne Olivier (DR).

Esther Duflo inaugure une collection au Seuil Jeunesse

La lauréate du prix Nobel d’économie 2019 et l’illustratrice Cheyenne Olivier expliquent la pauvreté aux enfants de 5 ans et plus dans une collection d’albums lancée le 2 septembre dans le catalogue du Seuil jeunesse.

J’achète l’article 1.5 €

Par Cécilia Lacour ,
Créé le 24.06.2022 à 16h25

Dans Repenser la pauvreté (Le Seuil, 2012, réédité en poche chez Points), Abhijit V. Banerjee et Esther Duflo, prix Nobel d’économie en 2019, abordaient la pauvreté comme une série de problèmes concrets pouvant être résolus. Esther Duflo reprend dix thèmes phares de cet ouvrage pour expliquer la pauvreté simplement aux enfants de 5 ans et plus à travers une collection d’albums de fiction illustrés par Cheyenne Olivier.

"Esther Duflo décrit des situations concrètes qui permettent de mieux comprendre les difficultés quotidiennes des pauvres dans le monde. Elle présente les expérimentations qu’elle mène sur le terrain pour tenter de briser les pièges de pauvreté. Ces situations exposées, sans pathos ni misérabilisme, les lecteurs peuvent se poser les questions qui les aideront à mieux comprendre et, plus tard, à s’engager plus efficacement dans la lutte contre la pauvreté", explique dans un communiqué la responsable éditoriale Céline Ottenwaelter au Seuil jeunesse

Cinq titres dès septembre

Cinq premiers titres paraîtront le 2 septembre : Nilou. Fini l’école buissonnière !, Afia. Qui saura la guérir ?, Neso et Najy. Même pas peur de la grande ville !, Oola. En avant les élections ! et Bibir. Un coup de pouce pour la sorcière !. "L’objectif est d’aider les enfants à comprendre que les personnes les plus pauvres et en particulier leurs enfants, leur ressemblent à bien des égards, même si elles mènent des vies très différentes. Comme eux, les pauvres ont de l’ambition, de l’énergie et des rêves. Et comme eux, ils peuvent parfois être irresponsables, mesquins ou mal intentionnés", souligne Esther Duflo.

Chaque fiction se concentre sur un thème comme l’éducation, la santé ou les élections locales et est complétée par une partie documentaire dans laquelle l’autrice explique sa démarche et expose les solutions testées par des ONG dans le monde. Cinq autre albums sont programmés pour l’année prochaine.

Les dernières
actualités