Lauréat

François Garde reçoit le premier prix de l'Homme pressé

François Garde - Photo FRANCESCA MONTOVANIE/GALLIMARD

François Garde reçoit le premier prix de l'Homme pressé

Pour sa première édition, le prix de l'Homme pressé a été décerné au roman Roi par effraction.

Par Vincy Thomas,
Créé le 11.06.2020 à 13h41,
Mis à jour le 11.06.2020 à 14h00

L’Automobile Club de France a décerné son premier Prix de l’Homme pressé à François Garde pour son roman Roi par effraction (Gallimard), paru lors de la rentrée littéraire 2019.

"Ce prix littéraire a pour vocation de récompenser une œuvre originale francophone (roman, essai, nouvelles, poésies, biographie) dont le style et le sujet évoquent la vitesse, qu’elle soit celle de de l’action ou de la pensée mais aussi celle de l’information, jusqu’à l’ultra-vitesse des réseaux sociaux" précise l'organisateur. Il est doté de 5000 €.

Dans son roman historique, François Garde raconte comment, en 1815, Joachim Murat tente de reconquérir le trône de Naples, qu'il vient de perdre après six ans de règne. L'ascension de ce fils d'un aubergiste du Quercy, devenu général puis maréchal de Napoléon, choisi comme époux par Caroline Bonaparte, s'arrête brusquement. Capturé et jeté en prison, il est exécuté le 13 octobre 1815.

« La vitesse n’est pas l’apanage de notre siècle ! François Garde relate avec brio la grandeur et la décadence qui marquèrent la vie de Joachim Murat, menée à une vitesse folle. Le style est enlevé, à l’image de ce cavalier de génie que fut Murat », explique Louis Desanges, président de l’Automobile Club de France.
 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités