Le libraire de l'année

[Grand Prix des librairies] Amandine Barascut, Les Oiseaux livres

Amandine Barascut, fondatrice des Oiseaux livres à Saint-Yrieix - Photo LES OISEAUX LIVRES

[Grand Prix des librairies] Amandine Barascut, Les Oiseaux livres

Livres Hebdo présente chaque lundi un des candidats à l’élection du Prix du Libraire de l’année, pour laquelle nos lecteurs professionnels du livre sont appelés à voter. Aujourd’hui, Amandine Barascut, des Oiseaux Livre à Saint-Yrieix dans la Haute-Vienne.

Par Cécile Charonnat,
Créé le 03.08.2020 à 10h00,
Mis à jour le 03.08.2020 à 10h00

Libraire, Amandine Barascut ne l’est pas devenue "juste pour vendre des livres". Persuadée que "si on ne va pas au livre quand on est on est jeune, c’est raté", la fondatrice des Oiseaux Livres, à Saint-Yrieix dans le Limousin, sélectionnée pour le Prix du Libraire de l’année, milite quotidiennement pour que les jeunes "acquièrent cette culture". "D’autant que le livre peut aider à tous les moments de la vie, assène la libraire. Je crois donc qu’il faut y amener le plus grand nombre".

Cette ancienne ingénieure dans le bois saisit donc toutes les occasions que lui offre son territoire pour promouvoir le livre et la lecture. Partenariats avec le cinéma de Saint-Yrieix, avec les crèches, écoles, collèges et lycées, avec le centre traitant l’obésité, les missions locales ou le secours populaire, elle décoche ses flèches dans tous sens. Et n’hésite pas à créer quand elle ne trouve pas chaussure à son pied.

Lutter contre l’illettrisme

Imaginé il y a quatre ans, son salon du livre jeunesse rassemble ainsi une dizaine d’auteurs qui parcourent 50 classes dans onze établissements différents. Mis sur pause cette année, il a laissé la place à la création d’une BD en compagnie de l’auteur Marek Charlier. Le projet, qui concerne trois classes dont une de CAP et un groupe de jeunes de la mission locale, a conduit les 80 participants au festival de la bande dessinée d’Angoulême fin janvier.

Autre combat qu’elle aimerait voir aboutir : un projet pour lutter contre l’illettrisme, que ce soit en direction des allophones ou des jeunes qui n’ont pas acquis l’expression écrite au sortir de l’école. "Ce sont des actions que l’on peut mettre aussi en place à l’échelle régionale", espère Amandine Barascut, qui aimerait atteindre, un jour, la même envergure que l’opération Donnez à lire.

Portée par les projets, cette ultra dynamique qui perd rarement sa jovialité et attend son 4e enfant trouve aussi le temps de faire prospérer sa librairie dans une petite ville isolée de 6500 habitants, au milieu d'un triangle Limoges-Périgueux-Brive. Généraliste depuis son déménagement en 2017, Les Oiseaux livres (60 m2) ont dégagé cette année un chiffre d’affaires de 230000 euros. Juste avant le confinement, la librairie s’est également dotée d’une association, Les amis des Oiseaux Livres, chargée de soutenir le développement de la multitude d’idées qui trottent toujours dans la tête d’Amandine Barascut.
 

Les nommés au Prix spécial du Libraire de l'année

Les professionnels du livre, lecteurs de Livres Hebdo, sont invités à désigner le "Libraire de l'année" en votant du 6 juillet au 28 août pour une des personnalités nommées par la rédaction du magazine.

Découvrez chaque lundi le portrait d'un libraire sur livreshebdo.fr.
 
Les libraires nommés sont :
  • Emmanuelle Andrieux,  Le Vent Délire, Cap Breton.
  • Amandine Barascut,  Les Oiseaux Livres, Saint-Yrieix.
  • Thomas Berrond,  Librairie des Bauges, Albertville.
  • Guillaume Bourain, Les rebelles ordinaires, La Rochelle.
  • Olivier Rouard,  Charlemagne, Toulon.

Le  prix spécial du libraire de l'année sera remis lors de la soirée de remise de prix à Paris le 22 septembre.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités