Hector Mathis, "KO", chez Buchet Chastel | Livres Hebdo

Par Cécilia Lacour, le 24.07.2018 à 14h00 Un premier roman par jour

Hector Mathis, "KO", chez Buchet Chastel

Hector Mathis - Photo DR/BUCHET CHASTEL

Durant l’été, Livres Hebdo présente chaque jour un premier roman de la rentrée littéraire 2018. Avec KO, à paraître le 16 août chez Buchet Chastel, Hector Mathis signe une dystopie dans laquelle règne le chaos. 

"Me voilà bien seul, maintenant." Vagabond sans le sou, Sitam, jeune homme amoureux de jazz et de littérature trouve un lit chez la môme Capu dont il tombe amoureux. Les premiers jours ensemble sont merveilleux. Jusqu’à ce que des sirènes percent la nuit. Des explosions, des coups de feu éclatent. Policiers et militaires envahissent la ville. Bouleversés, Sitam et Capu prennent la fuite et sautant dans le premier train pour gagner la zone grisâtre, pays natal de Sitam. C’est le point de départ de leur odyssée pendant laquelle ils vont traverser l’Europe. 

KO, dystopie dans laquelle règne le chaos, paraîtra chez Buchet Chastel le 16 août. Hector Mathis y évoque des thèmes divers comme la poésie, la maladie, la mort, la précarité, l’errance et l’amitié.

Né en 1993, frappé par la maladie à l'âge de 22 ans, Hector Mathis grandit en banlieue parisienne. Il s’oriente d’abord vers la chanson avant de se consacrer pleinement à la littérature.

 
close

S’abonner à #La Lettre