Droits des auteurs

Inflation : La Charte demande une application anticipée des tarifs 2023

Inflation : La Charte demande une application anticipée des tarifs 2023

La Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse demande aux organisateurs de rencontres et de dédicaces l’application anticipée des tarifs recommandés pour 2023. L’objectif est de limiter les effets de l’inflation.

Par Charles Knappek ,
Créé le 01.07.2022 à 10h39

C’est un de leurs « rares acquis ». L’inflation galopante le fragilise : dans le cadre des recommandations annuelles de la Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse (La Charte), les artistes-auteurs bénéficient de tarifs de rémunération minimum pour l’animation de rencontres ou la participation à des signatures.

Indexées sur l’indice des prix à la consommation, ces recommandations tarifaires sont votées chaque année en assemblée générale par la Charte. Lors du vote du 2 juin 2022, l’AG de la Charte a ainsi déterminé ses recommandations tarifaires 2023, applicables au 1er janvier 2023 : 475,33 euros bruts la journée et 286,76 euros bruts la demi-journée pour les rencontres ; 237,67 euros bruts la journée et 143,39 euros bruts la demi-journée pour les signatures.

Mais au rythme actuel de l’inflation, ces tarifs seront obsolètes au moment de leur entrée en vigueur. Ils ont certes été majorés de +4,8 % sur la base de l’indice Insee avril 2022, mais « l’Insee a annoncé une inflation de +5,2 % sur un an à la fin de mai », constate La Charte dans un communiqué. Les statuts de l’association ne permettant pas l’application des tarifs votés avant le 1er janvier 2023, La Charte invite donc, à titre dérogatoire, les « organisateurs de manifestations qui seraient en capacité de le faire à les mettre en œuvre dès à présent. »

Les dernières
actualités