Nomination

Jean-Miguel Pire s'occupera du livre au cabinet de Françoise Nyssen

Jean-Miguel Pire - Photo DR

Jean-Miguel Pire s'occupera du livre au cabinet de Françoise Nyssen

L’ingénieur de recherche à l’Ecole pratique des hautes études a été nommé conseiller à l'éducation artistique, l’accès à la culture, le livre et la lecture, en même temps que Claire Guillemain qui arrive comme conseillère à l'action territoriale.

J’achète l’article 1.50 €

Par Isabel Contreras,
Créé le 06.06.2017 à 16h41,
Mis à jour le 06.06.2017 à 17h00

Jean-Miguel Pire va rejoindre le cabinet de la ministre de la Culture Françoise Nyssen en tant que conseiller livre et lecture mais aussi pour l’éducation artistique et l’accès à la culture, a rapporté ce mardi 6 juin La correspondance de la presse. Dans le même temps, Claire Guillemain a été nommée conseillère chargée de l’action territoriale, du soutien à la création et des questions sociales, a fait savoir la même source.
 
Jean-Miguel Pire, sociologue et historien, a été le rapporteur général du Haut Conseil de l’éducation artistique et culturelle entre 2006 et 2013. Depuis 2014, il occupait le poste de directeur-adjoint de la section Histoire de l’art, des représentations, des pratiques et des cultures administratives au sein de l’Ecole pratique des hautes études.

En avril dernier, dans une tribune qu’il a signé dans La Croix, il a exhorté les candidats à l’Elysée à placer la culture "au centre de la République" et à revenir aux ambitions qui furent celles de Malraux lorsqu’il créa en 1959 le ministère des Affaires culturelles.

De son côté, depuis l’année dernière, Claire Guillemain dirigeait la Cité musicale de Metz qui regroupe plusieurs institutions culturelles dont l'Orchestre national de Lorraine. Elle avait auparavant occupé les fonctions de directrice déléguée de l’ensemble musical, La Symphonie du Marais (direction Hugo Reyne) avant d’être déléguée générale du syndicat professionnel des producteurs, festivals, ensembles, diffuseurs indépendants de musique (Profedim). Elle a par ailleurs été, entre 2014 et 2016, présidente de la Fédération des entreprises du spectacle vivant, de la musique, de l’audiovisuel et du cinéma (Fesac) où elle a participé aux négociations portant sur l'assurance chômage des intermittents du spectacle.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités