Série d'été 2022

Jeunes librairies : la marseillaise Provisions, toujours fidèle à ses envies [4/6]

Provisions propose des livres, du vin, une partie épicerie et quelques objets

Jeunes librairies : la marseillaise Provisions, toujours fidèle à ses envies [4/6]

Il y a un peu moins d'un an, Saskia Porretta et Jill Cousin reprenaient une institution de Marseille, la librairie Maurel. Depuis trois générations, le lieu proposait des ouvrages dans des centaines de langues. Suivant un chemin bien différent, les deux femmes ont choisi d'en faire un espace hybride avec pour seul créneau le fil de leurs désirs. 

J’achète l’article 1.5 €

Par Pauline Gabinari ,
Créé le 05.08.2022 à 18h37

Pas grand chose n'est resté de cette vielle librairie ouverte dans les années 50. Pas grand chose si ce n'est ce petit air désuet, volontairement rétro, poli avec soin par les deux gérantes Saskia Porretta et Jill Cousin. Avec ses trois cagettes pleines de fruits négligemment empilées près de la caisse, sa vielle table en bois et ses larges tiroirs à l'ancienne, Provisions pourrait même avoir des airs de film de Jean Renoir. Mais c'est avant tout mue par une envie profondément contemporaine que cette librairie-épicerie-cave-restaurant-fleuriste est née : fabriquer un lieu hybride où les seules frontières de ce que l'on choisi de vendre sont nos propres désirs. 

Poutargue et tournesol

Né le 21 octobre 2021, Provisions est arrivé dans la vie de ses deux propriétaires un peu par hasard. C'est au début de la même année, qu'elles entendent parler d'un local vide dans le 6ème arrondissement de Marseille via leur collectif "Hors champs", un regroupement œuvrant à promouvoir une agriculture et une alimentation durable. "Une amie torréfactrice l'avait visité. Elle nous a tout de suite dit : il faut absolument que vous fassiez quelque chose là-bas !", raconte Jill Cousin. Effectivement, la visite est un vrai coup de coeur pour les deux femmes qui choisissent de penser le lieu en fonction de ce qu'elles aiment. "En tant que journaliste et auteure spécialisée en gastronomie, j'avais envie de proposer des choses autour du vin et de l'alimentation. Saskia vient elle d'un milieu issu de l'édition", explique Jill Cousin. Quelques mois plus tard, le projet prend forme et en juin 2021, les deux amies deviennent associées.

Librairie internationale depuis trois générations, l'ancienne librairie Maurel change alors radicalement de visage. Sa partie livres se réduit pour n'offrir qu'une sélection restreinte d'ouvrages couvrant les domaines alimentation, nature, transition écologique, jeunesse et, plus récemment, féminisme. Au fond du local, un autre espace est dédié à la vente de produits en circuit court café, huile d'olive, biscuits, poutargue avec un pan de mur entier consacré aux meilleures bouteilles des producteurs locaux. Régulièrement, une fleuriste vient également proposer des compositions de bouquets. "Globalement, nous avons un chiffre d'affaires plutôt équilibré entre nos trois activités principales : la librairie, la cave et l'épicerie", dit Jill Cousin dont la partie restauration du midi a débuté il y a un mois seulement. " Nous avions remarqué que nous avions peu de clients le midi et que dans le quartier il y a peu d'endroits pour déjeuner."

Branché mais pas que

Particulièrement actif sur les réseaux - plus de 8 000 abonnés sur Instagram - Provisions jongle entre événements culinaires, soirées de lancement et labélisation dans des guides prisés pour réunir une communauté souvent composée de néo-marseillais et parisiens.

Une activité avec laquelle les deux femmes conjuguent un exercice de plus longue haleine, leur implantation auprès des habitants du quartier. "Il y a clairement eu un temps d'acclimatation lié au type de commerce que nous proposions, se souvient Jill Cousin, et puis, petit à petit, les habitants sont venus acheter des fruits puis déjeuner... les voir revenir est une des choses qui me fait le plus plaisir", se réjouit-elle. 

 

Notre série d'été Jeunes librairies : 

Jeunes librairies : à Douarnenez, les Métamorphoses prennent forme [1/6]

Jeunes librairies : Le temps d'un livre (Pontarlier) : "La coopérative, meilleur statut pour une librairie" [2/6]

Jeunes librairies : Le Chaudron (Saint-Nazaire), toucher tous les milieux [3/6]

Les dernières
actualités