Patrimoine

La Bibliothèque nationale de France acquiert une partie de la correspondance d'Émile Zola

La Bibliothèque nationale de France acquiert une partie de la correspondance d'Émile Zola

Rendez-vous au 18e étage de la Tour des Lois. - Photo CC BY-SA 4.0

La Bibliothèque nationale de France acquiert une partie de la correspondance d'Émile Zola

La Bibliothèque nationale de France (BNF) a annoncé, mercredi 7 décembre, avoir acquis une partie de la correspondance d'Émile Zola.

Par Elodie Carreira,
avec AFP Créé le 08.12.2022 à 10h53

Mercredi 7 décembre, la Bibliothèque nationale de France (BNF) a dévoilé son acquisition d'une importante partie de la correspondance d'Émile Zola, constituée de plus de 312 lettres de l'auteur à sa femme, Alexandrine. Quatre cartes et 34 télégrammes font également partie du lot épistolaire, établi entre 1876 et 1901.

« Cette correspondance de plus de 1 100 pages livre pas à pas sa vision personnelle de l'Affaire Dreyfus, de la prudence initiale à l'engagement total », détaille la BNF dans un communiqué. Mais les nombreux échanges livrent également les événements vécus par l’écrivain, éloigné de sa bien-aimée. Ils mentionnent le « travail littéraire en cours » comme « des éléments du quotidiens » de Zola, lorsqu’il est à Paris et à Medan.

Cet « ensemble exceptionnel » vient « compléter le fonds déjà conservé au département des manuscrits. Cette correspondance importante et suivie, intime et littéraire, constitue un document unique pour la connaissance de Zola », déclare Laurence Engel, présidente de la BnF.

Le fonds Émile Zola conservé par la BNF est le plus important au monde. Il comprend 91 volumes des manuscrits des Rougon-Macquart, le manuscrit de « J'accuse... ! », de nombreuses correspondances, dossiers préparatoires et documents.

L'essentiel de ce fonds a été constitué par le legs d'Alexandrine en 1904, en exécution des volontés de son mari, précise l'institution.

Les dernières
actualités