Jugement

La Bourdonnaye en liquidation

La Bourdonnaye en liquidation

Le tribunal de commerce de Versailles a prononcé la liquidation de cette maison d'édition numérique à l'origine.
 

Par Hervé Hugueny,
Créé le 07.09.2016 à 17h23,
Mis à jour le 07.09.2016 à 18h02

Jeune maison d'édition qui employait encore 8 personnes l'an dernier, La Bourdonnaye a été placée en liquidation judiciaire le 23 août par le tribunal de commerce de Versailles. Déclic Digital, société de formation au numérique également fondée par Benoît de La Bourdonnaye, qui n'a pu être joint, a également été liquidée.
 
Le capital avait été augmenté à plusieurs reprises d'abord pour financer les projets de développement ambitieux de l'entreprise, puis pour tenter de la sauver. En 2015, son chiffre d'affaires avait tout juste dépassé 130 000 euros, selon le jugement du tribunal de commerce.

De la librairie numérique à l'édition
 
Benoît de La Bourdonnaye avait commencé par créer une librairie numérique baptisée Didactibook. Constatant la faiblesse du marché, il avait fait évoluer son projet vers l'édition purement numérique d'abord, puis vers l'édition papier et numérique, en raison des faibles perspectives de développement d'un catalogue uniquement dématérialisé.
 
Il s'était lancé dans l'édition d'une grande collection de classiques érotiques, comptant plus de 130 titres, en parallèle d'une production de nouveautés plus diversifiée, se proposant de "découvrir de nouveaux talents et propulser la création française”. La distribution avait été confiée à Hachette (pour utiliser le service d'impression à la demande du groupe) et la diffusion à Volumen, avant une reprise en direct.
 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités